W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

ARTICLE RECOMMANDE: Actions et intentions (partie 1 de 2) : Pureté de l’intention dans le domaine religieux

 

Omar ibn al-Khattab a rapport que le
messager de Dieu (que la paix et les bndictions de Dieu soient sur lui) a
dit :

 Toutes les actions ne
valent que par leur intention et chaque personne sera rtribue selon ses
intentions. Ainsi, celui qui migre pour Dieu et pour Son messager, son
migration sera pour Dieu et pour Son messager. Mais celui qui migre pour
acqurir des biens de ce monde ou pour pouser une femme, son migration aura t
entreprise pour ces raisons uniquement.  (Sahih al-Boukhari, Sahih
Mouslim)

Mise en contexte

Ce hadith fait partie des paroles les
plus importantes prononces par le prophte Mohammed (que la paix et les
bndictions de Dieu soient sur lui), car il tablit lun des plus importants
principes de lislam relativement lacceptation, par Dieu, de nos actes
dadoration, et, de faon plus gnrale, de toutes nos activits courantes, au
jour le jour. Selon ce principe, pour que toute action soit accepte et
rtribue par Dieu, elle ne doit tre faite quavec lintention de Lui plaire
ou de Lui obir. Ce principe est souvent appel  sincrit envers
Dieu , mais il signifie plus exactement la  puret
dintention .

une des tapes de la mission du
Prophte Mohammed (que la paix et les bndictions de Dieu soient sur lui),
Dieu a ordonn aux musulmans dmigrer de la Mecque Mdine, qui tait alors
le nouvel tat islamique. Dans ce hadith sur lmigration, le Prophte a donn
lexemple de deux types de personnes :

       
Le premier exemple est celui de la
personne qui migre Mdine uniquement pour Dieu, cherchant Lui plaire et
respecter Son commandement. Le Prophte affirme que laction de cette personne
sera accepte et gnreusement rtribue par Dieu.

 

       
Le deuxime exemple est celui de
la personne qui, en apparence, obit au commandement de Dieu, bien que son
intention ne soit pas de Lui plaire ni de respecter Son commandement. Cette
personne, mme si elle obtient ce pour quoi elle a rellement migr, ne sera
point rtribue par Dieu, car son action ne peut tre accepte comme acte dadoration.

En islam, la vie dune personne est
divise en deux dimensions : la dimension religieuse et la dimension
mondaine. Bien que les deux soient clairement spares au niveau de la
jurisprudence religieuse, elles sont en fait insparables, car lislam est une
religion qui lgifre au niveau des affaires de socit, des affaires
familiales et politiques, de mme quau niveau des croyances et de ladoration
de Dieu. Ainsi, bien que ces paroles du Prophte (que la paix et les
bndictions de Dieu soient sur lui) semblent sappliquer la dimension
religieuse de la vie dune personne, elles sappliquent en fait aux deux
dimensions.

Puret dintention dans le domaine religieux

 

Tel que mentionn plus haut, ce hadith
tablit le premier principe pour que nos actions soient acceptes par Dieu,
soit quelles ne doivent tre faites quavec lintention de Lui plaire. Quant
ces actions qui ont t rendues obligatoires en tant quactes dadoration,
elles ne doivent galement tre faites que pour Dieu, car cest Lui qui les a
ordonnes et cest Lui quelles plaisent. Parmi ces actions, on retrouve la
prire, le jene, la zakat, lOumrah (petit plerinage) et le Hajj (grand
plerinage), de mme que de nombreuses autres actions ordonnes par Dieu. Mme
si ces actions sont extrieurement observables, comme dans ce hadith, il
demeure primordial, pour quelles soient acceptes, quelles soient accomplies
avec la bonne intention.

Si une personne accomplit un acte
dadoration pour dautres divinits que Dieu ou pour des divinits quelle
considre comme Ses associs, son acte ne sera jamais accept. De plus, la
personne qui commet une telle hrsie commet en ralit le plus grand pch qui
soit, cest–dire le polythisme. Lislam est une religion qui prne le pur
monothisme et qui lapplique chaque instant et dans toutes situations. Ce
monothisme implique non seulement quil nexiste quun seul Dieu et Crateur,
mais aussi quil Lui revient de droit que tous les actes dadoration ne soient
accomplis que pour la recherche de Sa satisfaction et celle de nulle autre divinit.
Ce concept, Dieu a ordonn tous Ses prophtes de le prcher. Dans le Coran,
Il dit :

 Il ne leur a cependant t command que dadorer Dieu en Lui vouant un
culte exclusif, daccomplir [assidment] leurs prires et dacquitter la
zakat. Cest cela, la vraie religion.  (Coran 98:5)

Ainsi, mme si une personne semble,
extrieurement, accomplir un acte de dvotion et dadoration envers Dieu, si,
au fond delle-mme, elle associe cet acte dautres divinits (que ce soient
des anges, des prophtes ou des  saints ), alors cet acte ne sera
pas accept par Dieu et la personne se sera rendue coupable du plus grand pch
qui soit, cest–dire le polythisme.

Un autre
aspect de cette puret dintention est quune personne ne devrait jamais
chercher obtenir quelque gain que ce soit pour ses actes dadoration, mme
sil sagit dun gain licite. Dans le hadith mentionn plus haut, la personne
qui migre pour acqurir un bien ou pour pouser une femme sacquitte de son
obligation religieuse de nmigrer pour aucune autre divinit que Dieu, et elle
nmigre pas avec lintention de commettre un mal. Son intention est
considre comme une chose permise en islam. Pourtant, son acte nest pas
accept par Dieu comme acte dadoration et il se peut que la personne ne trouve
pas ce quelle recherchait par cette migration. Ainsi, si une personne
accomplit un acte dadoration la recherche dune chose de la vie dici-bas,
la rtribution pour cet acte en sera diminue.

Si une personne souhaite adorer Dieu
dune faon qui nest pas prescrite par lislam, cela est considr comme un
pch. Lislam est une religion qui encourage lhumilit et le
dsintressement tout en dsapprouvant ceux qui cherchent tre lous par les
autres et tre mis sur un pidestal en ce monde. Si, en accomplissant des
actes dadoration, une personne cherche ladmiration des autres, non seulement
ses actes seront-ils rejets par Dieu, mais elle risque fort de goter au
chtiment dans lau-del. Le prophte Mohammed (que la paix et les
bndictions de Dieu soient sur lui) nous a informs des premires personnes
qui seront condamnes au feu de lEnfer, dans lau-del, et parmi elles se
trouve :

 Une personne qui a acquis un
savoir [religieux] et qui la enseign [aux autres], et qui a galement rcit
le Coran. Elle sera amene [devant Dieu] et Dieu lui rappellera toutes les
faveurs dont Il laura comble et la personne les reconnatra. Puis Dieu lui
demandera :  Quen as-tu fait? 

La personne rpondra :  Je
nai acquis un savoir [religieux] et je ne lai enseign [aux autres], de mme
que je nai rcit le Coran que dans la recherche de Ta satisfaction. 

Dieu dira :  Tu as
menti! Tu nas acquis un savoir [religieux] que pour que les gens tappellent
 rudit ; et tu nas rcit le Coran que pour que lon rfre toi
comme celui qui rcite le Coran!  Puis, Dieu ordonnera quon le
chtie. Il sera tran sur son visage et jet dans le Feu.  (an-Nassa)

 

Related Posts

  • No Related Posts