W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

ARTICLE RECOMMANDE: L’ajustement fin de l’univers (partie 1 de 8): Les lois physiques

 

Quest-ce que lajustement fin?

Au cours du dernier
sicle, les scientifiques ont dcouvert que si certaines proprits de
lunivers taient trs lgrement modifies, nous ne pourrions exister. Ces
proprits doivent constamment se maintenir lintrieur de paramtres trs
troits pour que la vie soit possible et que notre plante soit habitable.

Lunivers est finement ajust pour
abriter une vie intelligente qui prsente la fois une complexit et une fragilit
dfiant lentendement humain. Cette ractivit de  lhabitabilit 
de lunivers des changements infimes est appele  ajustement
fin .

Ce fait fut reconnu il y a environ 60
ans par Fred Hoyle, qui ntait pas une personne religieuse au moment de sa
dcouverte. Des scientifiques tels Paul Davies, Martin Rees, Max Tegmark,
Bernard Carr, Frank Tipler, John Barrow et Stephen Hawking, pour ne nommer que ceux-l,
croient tous lajustement fin. Ce sont l des noms bien connus dans le
domaine de la cosmologie.

Types dajustement fin

1. Ajustement fin des lois de la
nature.

2. Ajustement fin des constantes
de la physique.

3. Ajustement fin des conditions
initiales de lunivers.

Nous tudierons chacune de ces catgories :

 

1. Ajustement fin des lois de la nature

Prcisment, des lois
appropries sont ncessaires lexistence de vies hautement complexes. En
labsence dune de ces lois, ce genre de vie serait impossible. Affirmer que
ces lois sont finement ajustes signifie que lunivers doit avoir prcisment le
bon ensemble de lois pour permettre lexistence dune forme complexe de vie. Ce
type dajustement fin est probablement le plus facile des trois comprendre.

Exemple
: La loi de la gravit affirme que toutes
les masses sattirent entre elles. Que serait lunivers sans la force de
gravit? Il ny aurait aucune toile ni plante. La matire serait distribue
galement travers lunivers. Il ny aurait aucune possibilit, pour la vie,
de se dvelopper ni de place pour les sources dnergie, comme le soleil.

Exemple
: Il y a un type de force qui peut jouer des
rles multiples dans ce systme parfaitement conu. Par exemple, la force
lectromagntique fait rfrence la combinaison de forces lectriques et
magntiques. Cest James Clerk Maxwell qui a unifi ces deux forces au 19e
sicle.

Sil ny avait pas de force
lectromagntique, il ne pourrait y avoir datomes, car il ny aurait pas de
force pour maintenir ensemble les lectrons ngativement chargs et les protons
positivement chargs, qui permettent les liens chimiques. Sans ces liens
chimiques, il ny aurait pas dlments constitutifs de la vie et donc, pas de
vie.

La force lectromagntique joue un
autre rle dans le cadre des radiations lectromagntiques. Elles permettent
lnergie de passer du soleil la terre. Sans cette nergie, nous ne
pourrions exister.

2. Lharmonie entre la nature et
les mathmatiques : Ce nest quau 20e sicle que nous avons
compris que ce que nous observons, dans la nature autour de nous, peut ntre
dcrit que par une poigne de lois physiques qui peuvent chacune tre dcrite
par des quations mathmatiques simples. Le fait que ces formules mathmatiques
soient aussi simples et rduites en nombre quelles peuvent tenir sur une
simple feuille de papier est stupfiant.

Table1.
Les lois fondamentales de la nature

      
Mcanique (quations de Hamilton)

      
lectrodynamique (quations
de Maxwell)

      
Mcanique statistique (quations
de Boltzmann)

      
Mcanique quantique (quations
de Schrdinger)

      
Relativit gnrale (quations
dEinstein)

Pour que la vie puisse exister, nous
avons besoin dun univers ordonn et intelligible. plusieurs niveaux
diffrents, lordre est absolument essentiel.

Par exemple, pour que des plantes puissent
tourner autour de leurs toiles, nous avons besoin de la mcanique de Newton.

Pour quil y ait plusieurs lments
stables, tirs du tableau priodique, qui fournissent une varit suffisante
dlments constitutifs atomiques de la vie, nous avons besoin de la structure
atomique que lon retrouve dans les lois de la mcanique quantique.

Nous avons besoin de lordre que lon
retrouve dans les ractions chimiques et qui est la consquence de lquation
de Boltzmann pour la seconde loi de la thermodynamique.

Et pour quune source dnergie comme
le soleil transfre son nergie un habitat comme la Terre, les lois de la
radiation lectromagntique dcrites par Maxwell sont ncessaires.[1]

Dans son ouvrage intitul The
Unreasonable Effectiveness of Mathematics in the Physical Sciences
(Lefficacit
draisonnable des mathmatiques au sein des sciences physiques), le physicien
et prix Nobel Eugene Wigner souligne que les scientifiques prennent souvent
pour acquise la remarquable et mme miraculeuse efficacit des
mathmatiques pour dcrire le monde rel. Il dit :

 La grande utilit des
mathmatiques est quelque chose qui tient presque du mystrieux Il ny aucune
explication rationnelle ce fait Le miracle de la justesse du langage
mathmatique dans la formulation des lois de la physique est un incroyable
cadeau que nous ne comprenons ni ne mritons. [2]


Note de bas de page:

[1] Bradley, Dr. Walter. Is There Scientific Evidence for the
Existence of God?
How the Recent Discoveries Support a
Designed Universe. (Y a-t-il des preuves scientifiques dmontrant lexistence
de Dieu? Comment les rcentes dcouvertes soutiennent lide dun univers
parfaitement conu.) En ligne (en anglais) ladresse suivante :

http://www.leaderu.com/real/ri9403/evidence.html,
10 mars 2014.

[2] Wigner, Eugene. 1960. The Unreasonable Effectiveness of
Mathematics in the Physical Sciences. Communications on Pure and Applied
Mathematics,
vol. 13: 1-14.

 

Related Posts

  • No Related Posts