W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

ARTICLE RECOMMANDE: Le troisième pilier de l’islam: la charité obligatoire

 

La charit, en islam, est non seulement
recommande, mais obligatoire pour tout musulman qui est stable
financirement. Donner la charit ceux qui sont dans le besoin fait partie
de la nature du musulman et constitue un des cinq piliers de lislam. La zakat
est une  charit obligatoire ; en effet, il est obligatoire, pour
ceux que Dieu a combls de richesses, de venir en aide aux membres de la
communaut musulmane qui sont dans le besoin. Certaines personnes, dpourvues
de tout sentiment damour et de compassion envers autrui, ne savent quamasser
les richesses et les faire fructifier encore en les prtant intrts. Les
enseignements de lislam sont aux antipodes de ce genre dattitude. Lislam
encourage le partage des richesses et fait en sorte que les gens arrivent se
dbrouiller et devenir des membres productifs de la socit.

En arabe, cette charit obligatoire est
connue sous le nom de zakat, qui signifie littralement
 purification , car elle purifie le cur dune personne de toute
avarice. Lamour des richesses est une chose naturelle et pour quune personne
consente se dpartir dune partie de ses biens, sa foi en Dieu doit tre trs
ferme. La zakat doit tre calcule selon la valeur de diffrentes catgories
de biens or, argent, liquidits, btail, produits de lagriculture et
marchandises commerciales et doit tre acquitte une fois lan, au moment o
les biens dune personne ont t en sa possession durant une anne complte.
Elle quivaut 2,5% de la totalit des biens dune personne.

Comme la prire, qui est une obligation
la fois individuelle et communautaire, la zakat est lexpression de
ladoration et de la gratitude du musulman envers Dieu, quil manifeste en
aidant ceux qui sont dans le besoin. En islam, cest Dieu quappartient
toute chose et non lhomme. Lacquisition des biens pour le simple plaisir
de les possder ou dans le but de se sentir important et suprieur est une
chose blmable. Lacquisition des biens na aucune valeur aux yeux de Dieu;
lhomme nen tire aucun mrite, ni dans sa vie terrestre ni dans lau-del.
Lislam enseigne que les gens doivent acqurir des biens dans lintention de
les dpenser pour leurs propres besoins et ceux des autres.

Le Prophte a dit :  Le
fils d’Adam dit: Mes biens! Mes biens! Or qu’as-tu d’autre, fils d’Adam,
de tes biens si ce n’est ce que tu as mang et que tu as ainsi puis; ou ce
que tu as port comme vtements que tu as ainsi uss; ou ce dont tu as fait
aumne et que tu as fait parvenir ses ayants-droit. (Rapport par Mouslim)

En islam, les richesses sont
considres comme un cadeau de Dieu. Et de ce cadeau, Dieu a rserv une
partie pour le pauvre, de sorte qu ce dernier revient un droit sur les
richesses des plus fortuns. La zakat rappelle donc aux musulmans que
tous les biens quils possdent appartiennent en ralit Dieu. Les biens que
Dieu donne lhomme sont une responsabilit que ce dernier doit savoir grer,
et un des objectifs de la zakat est de librer les musulmans de leur
amour de largent. Dieu na gure besoin du montant pay en zakat, et ce
nest pas Lui qui le reoit. Il se situe bien au-del de ce genre de
dpendance. Mais, dans Son immense misricorde, Dieu promet une gnreuse
rcompense ceux qui aident les gens dans le besoin la condition que la zakat
soit paye avec la pure intention de chercher Sa satisfaction. En dautres
termes, la personne qui donne ne doit pas, en retour, exiger ou attendre des
faveurs de la part des bnficiaires de son don, ni chercher passer pour une
philanthrope. Jamais celui qui donne ne doit offenser un bnficiaire en le
faisant sentir infrieur ou en lui rappelant quil la aid.

La zakat ne doit tre donne
qu certaines catgories de personnes. La loi islamique stipule que les
principaux bnficiaires de la zakat sont les pauvres, les orphelins,
les veuves, ceux qui sont endetts; elle stipule galement quelle peut servir
librer des esclaves ou aider des gens faisant partie dautres catgories,
telles que mentionnes dans le Coran (9:60). La zakat, qui a t
tablie il y a quatorze sicles, est une forme de scurit sociale dans les
socits musulmanes.

Ni les critures juives ni les
critures chrtiennes nencouragent la libration des esclaves en llevant au
rang dadoration. En fait, lislam est lunique religion au monde qui a
encourag les croyants financer la libration des esclaves et qui a lev cet
acte au rang dadoration sil est fait dans lintention de plaire Dieu.

lpoque des califats, la collecte et
la distribution de la zakat relevait de ltat. Dans le monde musulman
contemporain, la zakat a t laisse la discrtion de chaque individu,
sauf dans quelques pays o ltat remplit ce rle jusqu un certain degr. La
plupart des musulmans, en Occident, acquittent leur zakat par
lintermdiaire dorganismes de charit islamiques ou de mosques, ou alors
simplement en donnant eux-mmes leur don une personne dans le besoin. Largent
nest pas recueilli lors de services religieux ou dans des paniers de dons,
mais dans certaines mosques on retrouve, prs de lentre, une bote dans
laquelle ceux qui souhaitent acquitter leur zakat par lintermdiaire de
la mosque peuvent glisser leur don en argent. Contrairement la zakat,
il est prfrable de donner les autres formes de charit volontaires en priv,
ou mme secrtement, afin de prserver la puret de son intention envers Dieu.

En plus de la zakat, le Coran et
la sounnah (paroles et actions du prophte Mohammed, que la paix et les
bndictions de Dieu soient sur lui) encouragent fortement la sadaqah, qui est
une charit volontaire envers les pauvres. Le Coran encourage les croyants
nourrir le pauvre, procurer des vtements ceux qui en ont besoin, aider
ceux qui sont dans le besoin, et plus une personne aide les autres, plus Dieu
aide cette personne; et plus une personne donne en charit, plus Dieu comble
cette personne de bienfaits. Lorsquune personne prend soin des autres, Dieu
prend soin delle.

 

Related Posts

  • No Related Posts