W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

ARTICLE RECOMMANDE: L’histoire d’Abraham (partie 1 de 7) : Introduction

 

Lun des prophtes les plus souvent
mentionns, dans le Coran, est Abraham. Le Coran parle de sa foi inbranlable
en Dieu, qui lui a dabord demand de rejeter son peuple cause de son
idoltrie et qui la plus tard test de multiples faons.

En islam, Abraham est dcrit comme un
pur monothiste qui appelle son peuple ladoration exclusive de Dieu. Ce
monothisme strict nest pas sans lui faire subir diverses preuves; il se voit
oblig de se dissocier de sa famille et de son peuple en migrant au loin. Il
obit aux ordres de Dieu, par lesquels il est test, mais par lesquels, aussi,
il dmontre chaque fois sa fidlit envers Lui.

cause de cette foi inbranlable qui
tait la sienne, le Coran parle de lislam comme de la  religion
dAbraham , mme si dautres prophtes avant lui, comme No, avaient appel
les gens suivre cette mme voie. Et cause de son obissance de chaque
instant envers Dieu, Dieu lui a donn le titre spcial de  Khalil ,
ou serviteur bien-aim, titre jamais donn aucun autre prophte. Grce son
excellent caractre, Dieu a fait natre dautre prophtes parmi ses
descendants, dont Ismal, Isaac, Jacob et Mose, qui ont tous contribu
guider les gens vers la vrit.

La position leve dAbraham est
reconnue par les trois grandes religions (judasme, christianisme et islam). Les
juifs le voient comme la vertu incarne, car il sest conform tous les
commandements avant mme quils soient rvls (ils nont t rvls que plus
tard, Mose). Il est considr comme le pre du peuple lu et de tous les
prophtes, par lequel Dieu a initi la rvlation. Dans le christianisme, il
est considr comme le pre des croyants (Romains 4 :11) et sa confiance
en Dieu et son sacrifice ont t pris en exemples par les  saints 
chrtiens (Hbreux 11).

Comme Abraham occupe une place aussi
importante au sein des trois grandes religions, il mrite que lon tudie sa
biographie et que lon cherche connatre les qualits qui lont lev la
position que Dieu lui a accorde.

Bien que le Coran et la sounnah ne
racontent pas la vie dAbraham en dtail, ils mentionnent plusieurs faits qui
mritent dtre connus. En fait, ils dtaillent certains aspects de sa vie
pour clarifier et dmentir certaines croyances errones son sujet que lon
retrouve dans le judasme et le christianisme, ou pour expliquer certaines
leons morales.

Son nom

Dans le Coran, le seul nom donn
Abraham est  Ibrahim  (ou  Ibraham ), qui partagent la
mme racine b-r-h-m. Mme si la Bible prtend quAbraham sappelait dabord
Abram (et on explique que Dieu modifia plus tard son nom), le Coran ne
mentionne rien ce sujet et sabstient de nier ou de confirmer cette
information. Les rudits judo-chrtiens modernes doutent cependant quun
changement de nom ait rellement eu lieu et parlent plutt de  jeux de
mots populaires . Les assyriologues suggrent que la lettre hbraque H
(h), dans le dialecte minen, remplace le  a  allong (ā) et
que la diffrence entre Abraham et Abram nest que dialectale.[1] On pourrait aussi prendre pour
exemple les noms Sarai et Sarah, dont la signification est identique.[2]

Sa patrie

On estime
quAbraham serait n environ 2166 ans avant Jsus dans la ville, ou prs de la
ville dUr, en Msopotamie[3]
[4], situe prs de 320
kilomtres au sud-est de lactuelle ville de Bagdad[5]. Selon la Bible, son pre
sappelait Azar, Terah ou Terakh. Ctait un idoltre, descendant de Sem, fils
de No. Certains exgtes croient quil se faisait appeler Azar, selon le nom
dune idole laquelle il tait particulirement dvou.[6] Il tait probablement Akkadien,
ce peuple smitique de la Pninsule arabe qui stait install en Msopotamie
au cours du troisime millnaire avant Jsus.

Il semble quAzar migra avec des
membres de sa famille vers la ville de Haran alors quAbraham tait encore
enfant, bien que la tradition judo-chrtienne[7]
croit quAbraham tait plus g lors de cette migration, qui se serait faite
aprs quil et t rejet par les gens de sa ville natale. La Bible raconte
que Haran, lun des frres dAbraham, est mort Ur,  son pays natal 
(Gense 11 :28), mais il tait beaucoup plus g quAbraham, puisque son
autre frre, Nahor, prend alors la fille de Haram comme pouse (Gense
11 :29). La Bible ne fait aucune mention de lmigration dAbraham
Haran; le premier ordre quil reoit dmigrer est en fait un ordre de quitter
Haran, comme sil sy tait dj install (Gense 12 :1-5). Si nous
supposons que le premier ordre dmigrer faisait rfrence une migration
dUr Canaan, il semble quil ny avait aucune raison pour quAbraham se rende
avec sa famille Haran, y laisse son pre, puis se rende Canaan par la
suite, sans mentionner limpossibilit gographique dun tel dplacement (voir
la carte).

Le Coran, lui, fait mention de la
migration dAbraham, mais il la situe aprs quAbraham se soit dissoci de son
pre et des gens de sa tribu cause de leur incroyance. Sil avait vcu Ur,
cette poque, il aurait t improbable que son pre se rende avec lui Haran
aprs avoir rejet son invitation au monothisme et lavoir tortur laide de
ses concitoyens. Quant savoir pourquoi ils ont migr, des dcouvertes
archologiques laissent croire que la ville dUr tait une grande ville qui
connut la fois son essor et sa chute du vivant dAbraham[8],ils furent donc peut-tre
forcs de quitter cause de diverses adversits et choisirent de se rendre
Haran, qui partageait la mme religion quUr.
[9]

 

La religion de Msopotamie

Des dcouvertes archologiques ont permis
de reconstituer trs clairement la vie religieuse en Msopotamie. Ses
habitants taient des polythistes qui croyaient en un panthon dans lequel
chaque divinit avait sa propre sphre dinfluence. Limmense temple ddi au
dieu lunaire akkadien,[10]
Sin, occupait le centre de la ville dUr. La ville de Haran avait galement
adopt le dieu lunaire comme principale divinit. Ce temple dUr tait
considr, par ses habitants, comme la maison physique de Dieu. La grande
divinit du temple tait une idole de bois entoure dautres idoles, ou
 divinits , censes la servir.

Le Grand Ziggourat dUr, le temple du dieu
lunaire Nanna, galement appel Sin. Prise en 2004, cette photographie est
reproduite ici avec laimable autorisation de Lasse Jensen.

Connaissance de Dieu

Alors que les rudits judo-chrtiens
mettent des opinions divergentes quant au moment exact o Abraham connut
lexistence de Dieu lge de trois, dix ou quarante-huit ans
[11] le Coran, lui, ne fait
aucune mention de lge quavait Abraham lorsquil reut sa premire
rvlation. Il semblerait, toutefois, quil tait alors assez jeune, car le
Coran fait rfrence lui en tant que  jeune homme  au moment o
son peuple tente de lexcuter pour avoir rejet leurs idoles, et Abraham
lui-mme dit son pre avoir reu un savoir qui ne lui est jamais parvenu (
son pre) (19:43).

Le Coran, par ailleurs, mentionne
clairement quAbraham fut lun des prophtes qui une criture fut
rvle :

 [Ces vrits] se trouvent [dj relates] dans les premires critures,
celles dAbraham et de Mose.  (Coran 87:18-19)


Footnotes:

[1] Abraham. The
Catholic Encyclopedia, Volume I. Copyright 1907 par Robert Appleton Company. dition en ligne : Copyright 2003 par K. Knight Nihil Obstat,
1er mars 1907. Remy Lafort, S.T.D., Censor. Imprimatur. +John
Cardinal Farley, archevque de New York. (http://www.newadvent.org/cathen/01051a.htm)

[2] Sarah. The
Catholic Encyclopedia, Volume I. Copyright 1907 par Robert Appleton Company. dition en ligne: Copyright 2003 par K. Knight Nihil Obstat, 1er
mars 1907. Remy Lafort, S.T.D., Censor. Imprimatur. +John Cardinal Farley, archevque
de New York.) (Abraham. Charles J. Mendelsohn, Kaufmann Kohler, Richard
Gottheil, Crawford Howell Toy.
The Jewish Encyclopedia.

[3] Msopotamie: ancienne rgion de lAsie du sud-ouest, entre le Tigre
et lEuphrate de lIrak actuel. Probablement tablie au sixime millnaire
avant Jsus, la rgion a t habite par de nombreuses civilisations, incluant Sumer,
Akkad, Babylone et lAssyrie.
(The American
Heritage Dictionary of the English Language, Fourth Edition

Copyright 2000 by Houghton Mifflin Company.
)

[4] Lanctre du peuple hbreu,
Abram, tait, nous dit-on, n  Ur des Chaldens .  Chaldens 
est une traduction errone de lhbreu Kasdim, lequel est le nom utilis par lAncien
Testament pour dsigner les Babyloniens, tandis que les Chaldens taient une
tribu qui vivait sur les rives du Golfe Persique et qui ne fit pas partie du
peuple babylonien avant lpoque de zchias. Ur tait lune des villes
babyloniennes les plus vieilles et les plus connues. Son site sappelle
aujourdhui Mougheir ou Mougayyar, sur la rive occidentale de lEuphrate.
(Eastons 1897 Bible Dictionary). Certains rudits
judo-chrtiens affirment que la  Ur-Kasdim  mentionne dans la
Bible nest pas Ur, mais fait plutt rfrence la ville dUr-Kesh, sise en
Msopotamie du Nord et proche de Haran. (From Abraham to Joseph – The
historical reality of the Patriarchal age. Claus Fentz Krogh. (
http://www.genesispatriarchs.dk/patriarchs/abraham/abraham_eng.htm).

[5] Ibn Asakir, un rudit et historien musulman connu, a lui aussi confirm
cette opinion et affirm quil tait n Babylone.
Voir
 Qisas al-Anbiya , ibn Kathir.

[6] Stories of the Prophets, ibn Kathir. Darussalam Publications.

[7] Comme il ny a que peu de dtails sur la vie dAbraham dans la
Bible, la majeure partie de ce que les gens croient son sujet tire sa source
de diverses traditions judo-chrtiennes recueillies dans le Talmud et divers
autres crits rabbiniques. Une grande partie de ce qui est crit dans la Bible
au sujet dAbraham est considr, par les rudits judo-chrtiens, comme des
lgendes qui ne peuvent tre prouves daucune faon.

(Abraham. The Catholic
Encyclopedia, Volume I. Copyright 1907 par Robert Appleton Company. dition en ligne: Copyright 2003 par K. Knight Nihil Obstat, 1er
mars, 1907. Remy Lafort, S.T.D., Censor. Imprimatur. +John Cardinal Farley, archevque
de New York.) (Abraham. Charles J. Mendelsohn, Kaufmann Kohler, Richard
Gottheil, Crawford Howell Toy. The Jewish Encyclopedia. (http://www.jewishencyclopedia.com/view.jsp?artid=360letter=A#881)

[8] (http://www.myfortress.org/archaeology.html)

[9] (http://www.myfortress.org/archaeology.html)

[10] Akkad: ancienne rgion de Msopotamie qui occupait la partie nord
de Babylone. (The American Heritage Dictionary of the English Language,
Fourth Edition

Copyright 2000 by Houghton Mifflin Company.)

[11] Gen R. xxx. Abraham. Charles J. Mendelsohn, Kaufmann Kohler,
Richard Gottheil, Crawford Howell Toy. The Jewish Encyclopedia. (http://www.jewishencyclopedia.com/view.jsp?artid=360letter=A#881).

 

Related Posts

  • No Related Posts