W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

Comment répartir la succession d’un défunt qui laisse derrière lui une épouse, une mère, les fils d’un frère?

 

Louanges à Allah

Quand une personne meurt et laisse une épouse, une mère ,
des fils d’ un frère, sa succession doit être répartie comme suit:

-le quart de la succession revient à l’épouse en raison
de l’absence d’une descendance habilitée 
à hériter, en vertu de la parole du Très-haut:« Et à elles un quart de ce
que vous laissez, si vous n’avez pas d’enfant Mais si vous avez un enfant, à
elles alors le huitième de ce que vous laissez après exécution du testament que
vous auriez fait ou paiement d’une dette. » (Coran,4:12)

– le tiers
de la succession revient à la mère en raison de l’absence d’une descendance
habilitée à hériter en vertu de la parole du Très-haut:« S’il n’a pas d’enfant
et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers Mais s’il a
des frères, à la mère alors le sixième.» (Coran,4:11)Voir  al-Moughni
d’Ibn Qoudama (6/169).

Cheikh Ibn
Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde)
dit:« Elle (la mère) hérite le sixième en présence d’une descendance du défunt
habilitée à lui hériter et au cas où le défunt 
a des frères et des sœurs ou les deux à la fois ,
compte tenu de la parole du Très-haut:« Quant aux père et mère du défunt, à
chacun d’eux le sixième de ce qu’il laisse, s’il a un enfant. S’il n’a pas
d’enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers.
Mais s’il a des frères, à la mère alors le sixième…» (Coran,4:11).

Peu
importe qu’il y ait des frères uniquement ou des sœurs uniquement ou les deux à
la fois , qu’ils soient germains , consanguins ou
utérins. Peu importe encore qu’ils héritent effectivement ou  qu’ils soient exclus de l’héritage à cause de
la présence du père (du défunt) conformément de l’apparence du noble verset. En
effet , Allah a prescrit le tiers de la succession au
profit de la mère en dépit de la présence du père puis Il dit:« Mais s’il a des
frères, à la mère alors le sixième.» La conjonction fa  rattache la deuxième phrase à la première et
la lui donne comme fondement. Or , les frères
n’héritent pas en présence du père du défunt. Ce qui n’empêche pas d’attribuer
le sixième à la mère dans ce cas. Voilà l’avis de la majorité des ulémas.»
Extrait de Tasehiil al-faraidh
(1/19).

–                     
le
reliquat de la succession revient aux fils du frères compte tenu de la parole
du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui):«Donnez les parts prescrites
aux ayant droits. Ce qui resterait appartient au plus proche parent mâle.»
(Rapporté par al-Bokhari,6746
et par Mouslim,1615)

Allah le sait mieux.

 

Related Posts

  • No Related Posts