W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

La signification du hadith: «Détourne toi de ce qui t’inspire la méfiance pour t’en tenir à ce qui ne te l’inspire pas.»

 

Louanges
à Allah

Ce
hadith est cité par at-Tirmidhi
(2442), par Ahmad (1630) et par Ibn Hibban (722)
d’après al-Hassan ibn Ali (P.A.a) qui a dit: «J’ai
appris par cœur du Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) ce
hadith: «Détourne toi de ce qui t’inspire la méfiance pour t’en tenir à ce qui
ne te l’inspire pas. Certes, la sincérité est une source de quiétude et le
mensonge d’intrigues.» (jugé authentique par Cheikh al-Albani. Puisse Allah lui
accorder Sa miséricorde) (Rapporté par an-Nassai,5615 sans la phrase «Certes,
la sincérité est une source de quiétude».

Al-Manawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit :
«Détourne toi de ce qui t’inspire la
méfiance» signifie: abandonne ce qui te fait douter quant à son caractère bon
ou mauvais; licite ou illicite. «Pour t’en tenir à ce qui ne te l’inspire pas.»
signifie ce qui stabilise le cœur et rassure. «Certes , le mensonge intrigue»
signifie qu’il inquiète et déstabilise.

Selon
at-Tibi:« Ces propos
complètent ce qui le précède et signifient ceci: si quelque chose ne te rassure
pas, évite le car l’âme du croyant ne trouve la tranquillité que dans la
sincérité et elle se trouve intriguée par le mensonge. Le fait qu’une chose
t’inspire le doute implique une forte suspicion de fausseté. Méfiez-vous en. Le
fait qu’une chose vous procure la quiétude en inspire la véracité.
Accrochez-vous-y.» Extrait de Faydh al-Quadir (3/529).

Cheikh
Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa
miséricorde) dit: «Ce hadith véhicule un discours riche et concis. Combien il
est précieux et utile au fidèle serviteur qui l’applique. Le fidèle serviteur
éprouve des doutes à propos de bon nombre de choses. Nous lui disons:« Laisse
ce qui te fait douter pour t’occuper de ce qui ne fait l’objet d’aucun doute
pour avoir le repos et le salut. Débarrasse-toi de tout ce qui te plonge dans
le doute, l’angoisse et l’incertitude pour t’occuper des choses qui en sont
exemptes. Cela s’applique quand on n’est pas 
en butte à des obsessions car on ne doit tenir aucune compte à
celles-là.

Cela
(les hésitations) arrive aussi bien dans les pratiques cultuelles, et les
transactions que dans les affaires matrimoniales , voire  dans tous les chapitres du savoir. En voici
un exemple relatif aux pratiques cultuelles: un homme qui voit ses ablutions
rompues accomplit la prière puis doute d’avoir renouveler ses ablutions après
leur rupture. Là, il est en bute au doute. S’il avait renouvelé ses ablutions,
sa prière aurait été valide. Dans le cas contraire, elle serait invalide, ce
qui le jette dans l’angoisse. Nous lui disons: «Détourne-toi de ce qui
t’inspire la méfiance pour t’en tenir à ce qui ne te l’inspire pas.» L’intrigue
ici affecte la validité de la prière. Pour l’écarter , il faut refaire ses
ablutions et  prier.» Le contraire de
l’exemple précédent est représenté par le cas d’un homme qui a fait ses
ablutions et prié  puis il a éprouvé le
doute sur la question de savoir si ses ablutions étaient rompues ou pas. Nous
lui disons: «Détourne-toi de ce qui t’inspire la méfiance pour t’en tenir à ce
qui ne te l’inspire pas.» Il y a une chose dont tu es sûr. Ce sont les
ablutions. Puis tu a douté de leur invalidation par une souillure. Ce dont on
ne doit pas tenir compte , c’est le doute sur la réalité de la souillure.
Oublie le et reste tranquille.» Extrait du commentaire des Quarante hadith de Nawawi,p. 155).

Ce
hadith constitue une base en matière de scrupule et d’exhortation à éviter les
choses suspectes. Il est encore une base en matière  d’adoption de ce dont on est sûr et de
l’abandon de ce qui fait l’objet  du
doute.

Al-Hafedh Ibn Radjab (Puisse Allah
lui accorder Sa miséricorde) dit :«Le sens du hadith se résume  à 
s’abstenir  en présence de
situations  suspectes qui suscitent la
méfiance. En effet, l’absolument licite ne suscite aucun doute chez le croyant.
Par doute on entend angoisse et inquiétude. Le licite entraîne la quiétude et
tranquillise le cœur tandis que les choses suspectes produisent sur le cour les
effets contraires.» Extrait de Djaami al-ouloum wal-hikam
(1/280).

Allah le sait mieux.

 

Related Posts

  • No Related Posts