W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

NOUVEL ARTICLE: Chapitre 111, Al-Masad (Les fibres)

 

Introduction

Abou Lahab tait un
des oncles du prophte Mohammed (que la paix et les bndictions de Dieu soient
sur lui). Le nom Lahab signifie  flammes ; cest un surnom
que les gens lui avaient donn. Son pouse et lui furent parmi les plus
virulents opposants lislam et son messager.

Rabiah, fils dAbbad, se
rappelle :  Une fois, quand jtais jeune, en compagnie de mon pre,
je vis le messager de Dieu prcher lislam des tribus arabes, leur
disant :   fils de (les appelant par leurs noms tribaux
respectifs), je suis le messager de Dieu et jai t envoy pour vous enjoindre
de vous soumettre Lui et de nadorer que Lui, sans rien invoquer part Lui,
et de croire en moi et de me protger jusqu ce que je me sois acquitt de la
tche que Dieu ma confie.  Un homme souffrant de strabisme et au
visage trs expressif se tenait derrire lui et, quand le Prophte eut termin
de parler, il sexclama :   fils de Cet homme cherche vous faire
abandonner al-Laat et al-Ouzza (deux idoles vnres par les Arabes paens) et
vos allis parmi les djinns, les enfants de Malik ibn Aqmas, afin que vous les
remplaciez par ces innovations et ces absurdits quil a inventes de toutes pices.
Ne lcoutez surtout pas et ne portez pas attention ce quil prche. 
Je demandai mon pre qui tait cet homme et il me dit quil sagissait dAbou
Lahab, loncle du Prophte. 

Sa femme, Arwa bint Harb ibn Oumayyah
lui apportait un soutien indfectible dans sa campagne incessante et
impitoyable contre le Prophte.

Un jour, le Prophte se rendit sur une
grande place publique, au centre de La Mecque, escalada une butte et, une fois
dessus, il appela les gens de Qouraysh. Lorsquils furent rassembls devant
lui, il leur dit :  Si je vous disais quun de vos ennemis se
rapproche de plus en plus de vous et quil sera sans doute en mesure de vous
attaquer demain matin ou demain soir, me croiriez-vous? 
 Oui! , rpondirent-ils.  Alors , poursuivit-il,
 je vous mets en garde contre le chtiment de Dieu [si vous persistez
ne pas croire].  Abou Lahab, qui tait l, sexclama :  Sois
maudit! Cest pour nous dire cela que tu nous as fait venir?!  Et cest
ce moment que cette sourate fut rvle.

Une autre fois, le clan de Hashim, i.e.
le propre clan du prophte Mohammed, qui tait sous le leadership dAbou Talib,
dcida, par loyaut tribale, de protger le Prophte en dpit de son rejet de
la religion quil prchait. Abou Lahab fut le seul adopter une position
diffrente. Mme sil appartenait au mme clan, il se joignit plutt
Qouraysh et signa avec eux le document qui imposait un boycott social et
financier total sur le clan de Hashim dans le but de laffamer jusqu ce quil
se dcide leur livrer le Prophte.

Abou Lahab ordonna galement ses deux
fils de renoncer aux deux filles de Mohammed auxquelles ils taient fiancs
avant le dbut de la mission prophtique de Mohammed.

Ainsi, Abou Lahab et sa femme, Arwa,
que lon appelait aussi Oumm Jamil, continurent de harceler le Prophte. Et
le fait quils taient ses proches voisins rendit la situation encore plus
critique. Plusieurs personnes rapportrent quArwa avait pour habitude de
disposer des branches pineuses sur le chemin quempruntait le Prophte pour
revenir chez lui, le soir, en pleine obscurit.

Cette sourate fut rvle en guise de
contre-attaque envers Abou Lahab et sa femme. Dieu leur transmit ainsi Son
dernier mot au nom de Son messager.

Versets 1-3 Le chtiment dAbou Lahab

Le terme arabe tabba, traduit
par  condamn , signifie galement lchec ou le fait de couper des
liens. Ce terme est utilis deux fois, dans deux sens diffrents. Il est
dabord utilis lors dune invocation, puis est utilis une deuxime fois pour
signifier que linvocation a t exauce. Sensuit une description de ce qui
sest produit :  Ni sa fortune ni tout ce quil a acquis ne lui serviront
rien.  (verset 2). Autrement dit, il ny aura aucune issue pour cette
personne; elle est vaincue, condamne. Tel est son destin ici-bas, tandis que
dans lau-del,  Il sera plong dans un Feu ardent  (verset 3).

Versets 4-5 Chtiment pour sa femme

  de mme que sa femme, la
porteuse de bois  Sa femme,  dont le cou sera enserr dune corde
faite de fibres de palme , sera elle aussi envoye en Enfer. Une image
trs forte que cette corde faite de fibres, similaire celles quelle
utilisait pour transporter les branches pineuses quelle laissait sur le
chemin du Prophte.

La langue utilise dans cette sourate
apporte une harmonie remarquable entre le sujet et latmosphre qui lentoure.
LEnfer sera habit, entre autres, par Abou Lahab et, sa femme, qui rassemblait
des branches pineuses, y sera trane par une corde passe autour de son cou, comme
si elle tait elle-mme un paquet de branches. Les mots utiliss et les images
quils voquent sont rendus la perfection. Le chtiment est de mme nature
que laction qui ly a men : bois, corde et flammes.

 

Related Posts

  • No Related Posts