W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

NOUVEL ARTICLE: Concessions dans l’adoration en islam

 

Lislam est plus
quune religion; cest un mode de vie. Il ny a aucun aspect de notre
quotidien que lislam ne couvre pas. Le Coran et les hadiths du prophte
Mohammed (que la paix et les bndictions de Dieu soient sur lui) nous
apprennent vivre de la meilleure manire. Ils nous enseignent, entre autres,
adorer Dieu dune faon qui Lui sied, par lintermdiaire des cinq piliers de
lislam. ceux qui ne connaissent lislam quen surface, cette religion peut
leur sembler ntre quun ensemble de rgles et dinterdits. Mais rien ne
saurait tre plus loign de la vrit.

Lislam fut rvl pour tous les tres
humains, autant pour ceux qui sont en bonne sant physique et mentale que pour
ceux qui connaissent des difficults dans ces sphres de leur vie. Les lignes
directrices de lislam, le Coran et les hadiths du prophte Mohammed sont
conus pour apaiser ltre humain et faciliter sa vie. Les lois islamiques
sont conues pour le bien-tre des tres humains et tout ce que le prophte
Mohammed nous a enseign est une misricorde pour nous.

 Dieu veut vous faciliter les choses et
non vous les rendre difficiles.  (Coran 2:185)

Le prophte Mohammed a conseill ses
fidles dtre indulgents envers eux-mmes et envers les nouveaux convertis
lislam. Il a dit :  La religion est facile et quiconque se
surcharge, au niveau de ses obligations religieuses, ne pourra soutenir
indfiniment la charge quil simpose
[1] Il a
galement dit :  Traiter les gens avec indulgence et ne vous
montrez pas durs envers eux. Annoncez-leur la bonne nouvelle et ne les
repoussez pas (par votre attitude). 

Dieu nous demande de Ladorer et de
respecter Ses lois, mais Il ne souhaite pas nous accabler. Il veut que la voie
vers le Paradis nous paraisse facile et, cet effet, il y a un principe, en
islam, qui veut que la difficult justifie la facilit. Cela signifie
que si une personne se trouve dans une situation difficile, les lois de lislam
lui accordent certaines concessions. Ces concessions sont habituellement
accordes dans des circonstances impliquant des blessures, la maladie, la
vieillesse et le voyage.

Concessions pour les ablutions et la prire

Un excellent exemple de concession
accorde par Dieu pour faciliter la vie du croyant est ce quon appelle la
prire du malade. Quand une personne malade est incapable de prier debout,
Dieu lui permet de prier assise. Et si elle est incapable de prier assise, Il
lui permet de prier couche. Ces concessions dmontrent clairement que Dieu
naccable pas une personne au-del de ce quelle peut endurer.

Le musulman doit toujours faire ses
ablutions avant chaque prire. Dieu accorde une concession ceux qui sont
malades ou blesss dans ce cas galement. Si une personne est incapable
dutiliser de leau sans que cela empire sa blessure ou sa maladie, il lui est
permis de faire des ablutions  sches  en tapant la terre ou le sol
avec ses mains, puis en les passant sur son visage et ses mains.

La maladie et certaines blessures sont
des excuses valides pour joindre deux prires. Si une personne est malade ou
blesse, elle peut, par exemple, faire ensemble les deux prires de midi et de
laprs-midi ou encore celles du coucher du soleil et celle du soir. Elles
doivent cependant tre faites au complet et ne peuvent tre raccourcies, comme
cest le cas pour la prire du voyageur.

Ibn Taymiyah, un rudit musulman, a
dit :  Raccourcir les prires nest permis que pour le voyageur. Quant
au fait de joindre des prires lorsquune personne est malade ou blesse, elle
peut le faire galement lorsquelle voyage sur de courtes ou longues distances
ou lorsquil y a de fortes pluies, par exemple. Le but de cette permission est
de faciliter la vie aux croyants. [2]

Anas ibn Malik a dit :  Nous
avons voyag, avec le Prophte, de Mdine La Mecque, et il a fait toutes ses
prires avec seulement deux units jusqu ce que soyons de retour
Mdine. 
[3]

Concessions pour le jene

Le musulman doit obligatoirement jener
le mois de Ramadan, qui est un des cinq piliers de lislam. Mais si une
personne est ge ou souffre dune maladie chronique et que le jene risque de
laffaiblir davantage, elle est exempte et na pas reprendre le jene, mais
doit nourrir une personne pauvre pour chaque jour non jen. La personne qui
est malade de faon passagre, durant le Ramadan, a le droit de ne pas jener,
mais doit reprendre le jour non jen ultrieurement.

 Quiconque dentre vous est malade ou
en voyage, quil jene un nombre gal dautres jours. Et pour ceux qui ne
pourraient le faire quavec (grande difficult), il y a une compensation :
nourrir une personne pauvre.  (Coran 2:184)

Il est
galement permis au voyageur de ne pas jener si la distance de son voyage
quivaut la distance requise pour raccourcir ses prires. Cependant, il doit
reprendre ultrieurement les jours non jens. Les femmes enceintes ou
allaitantes peuvent galement ne pas jener et reprendre ultrieurement les
jours non jens (ou nourrir un pauvre pour chaque jour non jen selon
certains rudits).

Concessions lors du Hajj (grand plerinage)

Le Hajj est obligatoire pour quiconque
en a les moyens et les capacits mentales et physiques. Les pauvres en sont
donc exempts.

 Et le plerinage la Maison de Dieu
est un devoir envers Dieu pour tous ceux qui peuvent se permettre le
voyage.  (Coran 3:97)

Si une personne est ge, malade et
incapable de marcher, mais que sa sant est relativement bonne et quelle a les
moyens daccomplir le plerinage, elle peut le faire en chaise roulante.
lpoque du prophte Mohammed, il ntait pas rare de voir des gens tourner
autour de la Kabah dos dne.

Lun des rituels du Hajj consiste
passer une nuit Mouzdalifah, puis se rendre Mina, aprs le lever du soleil,
pour lapider les stles reprsentant le diable. Mais Dieu permet aux personnes
ges ou faibles et aux femmes et aux enfants de lapider les stles durant la
nuit, lorsque cest plus tranquille.

Cet article ne prsente pas une liste
complte de toutes les concessions accordes par Dieu aux croyants afin de leur
faciliter la vie. Mais il prsente ces exemples pour dmontrer que mme lorsquil
sagit de piliers obligatoires de lislam, Dieu souhaite que les croyants se
sentent laise en tout temps.


Note de bas de page:

[1]
Sahih Al-Boukhari.

[2] Majmoo al-Fataawa (22/293).

[3]
Sahih Al-Boukhari, Sahih Mouslim.

 

Related Posts

  • No Related Posts