W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

NOUVEL ARTICLE: Les érudites de l’islam (partie 1 de 2)

 

Le titre de cet article peut en
surprendre certains. Le lecteur sattend peut-tre y trouver une courte
liste de femmes rudites, comme les pouses du prophte Mohammed (que la paix
et les bndictions de Dieu soient sur lui), ou quelques informations sur les
filles de grands savants musulmans. Cela est pourtant loin de la ralit. De
nombreuses rudites ont marqu les mille quatre cents ans de lhistoire de
lislam. Et elles nenseignaient pas quaux femmes.

Bien que beaucoup lignorent (sciemment
ou non), lislam a donn aux femmes des droits quon ne leur avait jamais
accords auparavant et cela inclut le droit lducation. Le monde moderne
semble avoir oubli que les femmes ont longtemps occup une place de choix en
islam et ce nest srement pas parce quelles ont constamment besoin dtre
guides! Le prophte Mohammed a enseign que le genre dune personne ninflue
en rien sur son mrite. Il a clairement affirm que les hommes et les femmes
ont le mme droit lducation et le mme devoir de transmettre leurs
connaissances. Les femmes comme les hommes devraient apprendre et transmettre,
entre autres, la sagesse du Coran et des hadiths.[1]

Nous savons que lassujettissement des femmes ne dcoule
pas des enseignements islamiques. Au contraire, lislam a donn du pouvoir aux
femmes, mais au fil du temps, les droits des femmes ont t saps au point o
elles ont maintenant de la difficult se faire accepter dans certaines
mosques. Aisha, la fille dAbou Bakr et pouse du prophte Mohammed a
transmis plus de 2000 hadiths.[2] Omar ibn al-Khattab, le troisime calife de lislam[3], avait nomm une femme, Shifa bint Abdoullah,
ladministration du march de Mdine.

Mohammed Akram Nadwi, du collge
islamique de Cambridge, a rcemment publi les rsultats dune recherche
avant-gardiste sur les rudites dans le domaine des hadiths. Sa recherche
sest chelonne sur 15 ans et a abouti sur un ouvrage de 57 volumes dtaillant
et analysant les biographies de plus de 9000 rudites, de lpoque du prophte
Mohammed aujourdhui. Dans plusieurs interviews, il a mentionn quil
esprait, par ses travaux, encourager les femmes poursuivre des tudes et
sinstruire. Et, tristement, il a d rappeler plusieurs hommes que
lrudition fminine ne pourra jamais vraiment prendre son essor si les hommes
ne rapprennent pas respecter les femmes.

Dans lArabie du 7e sicle,
les femmes ne jouissaient de pratiquement aucun droit. En lespace de
vingt-trois ans, soit la dure de la mission du prophte Mohammed, ce dernier
fonda une socit base sur la justice pour tous. Nul ne pouvait y tre
considr meilleur quun autre si ce ntait de par sa pit. Au 21e
sicle, des femmes, dans certains pays, sont encore traites comme dans
lArabie prislamique.  La perte dautonomie des femmes musulmanes est une
des raisons majeures de la rgression observe au sein de plusieurs socits
musulmanes , affirme Omar Farooq Abdallah dans son article intitul
 Living Islam with Purpose . Il ajoute que  les femmes
musulmanes, par le pass, ont excell dans les rles de leaders, de potes,
drudites, de philanthropes, de guides spirituelles, de mme que dans dautres
domaines. Revenir sur leurs importantes contributions est essentiel pour le
futur des communauts musulmanes partout dans le monde.  Prenons donc le
temps de dcouvrir plus en dtail la vie et les accomplissements de certaines
rudites musulmanes.

Aisha bint Abu Bakr (dcde en 678 de notre
re)

En plus davoir t lpouse la plus
jeune du prophte Mohammed, Aisha fut galement celle qui transmit le plus
grand nombre de hadiths. Elle tait aussi une rfrence en matire de
jurisprudence, une enseignante et une oratrice. Les femmes de son poque se
tournaient toujours vers elle lorsquelles avaient des questions dordre
religieux. Elle tait intelligente, possdait une excellente mmoire et un
grand sens du jugement, et on lui doit plus de 2000 hadiths. On la connaissait
galement pour tre une grande interprte du Coran. Aprs la mort du prophte
Mohammed, elle continua denseigner plus de 200 lves. Omar ibn al-Khattab,
le second calife de lislam, la consultait rgulirement.

Rubiyya bint Mouawidh (7e sicle
de notre re)

La famille tout entire de Roubbiya fut
tue lors de la bataille dOuhoud. Elle devint par la suite une de celles qui
transmirent le plus grand nombre de hadiths. On retrouve ses narrations dans
les livres de Boukhari, Mouslim, Ibn Majah et dautres. Elle rapporta la faon
dtaille dont le Prophte faisait ses ablutions aprs lavoir bien observ.
Des compagnons du Prophte la consultaient rgulirement en dpit du fait que
plusieurs rudits masculins se trouvaient Mdine lpoque. Ses tudiants
incluaient Abdoullah ibn Abbas et son pre, le grand interprte coranique.

Amra bint Abdour Rahman (dcde en 710 de
notre re)

Amra faisait fut une des plus grandes
rudites de la gnration qui vint aprs celle du Prophte et de ses
compagnons. Elle tait une des tudiantes dAisha bint Abou Bakr, pouse du
Prophte, et devint une spcialiste des hadiths et une juriste bien connue, qui
prononait des fatwas. Le calife Omar ibn Abdoul Aziz disait aux gens :
 Si vous voulez en apprendre plus sur les hadiths, allez voir
Amra . Limam Zouhri, qui a vraisemblablement compil le tout premier
recueil de hadiths, a dit :  Allez voir Amra; elle est une grande
ressource pour les hadiths. 

Oum al-Darda Houjayma bint Ḥouyayy al-Soughra (dcde
aux environs de lan 700 de notre re)

Oum al-Darda fut lune des grandes
rudites musulmanes de la deuxime gnration aprs le prophte Mohammed. Elle
transmit de nombreux hadiths en plus denseigner, dagir en tant que juriste et
dinterprter le Coran. Connaissant Aisha, lpouse du Prophte, et dautres
compagnons de ce dernier incluant Salman al-Farsi et Abou Hourayrah, elle
transmit plusieurs hadiths provenant deux. Aprs avoir vcu presque toute sa
vie Mdine, elle migra Damas, o elle enseigna des centaines dtudiants,
hommes et femmes. Plusieurs de ces tudiants devinrent eux-mmes des rudits
respects. Un de ses tudiants, Abdoul Malik ibn Marwan, devint mme calife.

Aisha ibn Ahmad ibn Mohammad ibn Qadim (dcde
en 1009 de notre re)

Aisha fut lune des plus grandes
rudites de la fin du 10e sicle. La quasi-totalit des
informations disponibles son sujet proviennent de dictionnaires biographiques
rdigs par des rudits andalous entre les 12e et 14e
sicles de notre re. Le fait quon se souvenait delle et quon lincluait
toujours dans divers documents longtemps aprs sa mort ne fait quajouter son
prestige. Ce qui suit est un aperu de sa vie selon Ibn Bashkouwal (mort en
1183 de notre re) :

 Elle tait de Cordoba. Le grand
historien Ibn Hayyan (mort en 1076 de notre re) la mentionna et dit :
 Personne, son poque et dans toute la Pninsule ibrique, ne pouvait
tre compar elle en termes de savoir, dexcellence, de littratie, de posie,
dloquence, de vertu, de puret, de gnrosit et de sagesse. Elle crivait
souvent des hommages aux rois de son poque et prononait des sermons dans
leurs cours. Elle tait une excellente calligraphe et recopia de nombreux
manuscrits du Coran et dautres livres. Elle collectionnait les livres,
quelle possdait en grand nombre, et ne se lassait jamais dapprendre. 


Note de bas de page:

[1]
La Sounnah fait rfrence aux enseignements et au mode de vie
du prophte Mohammed.

[2]
Un hadith est la trace crite des paroles et actions du
prophte Mohammed et de ses compagnons. Ils furent transmis par lintermdiaire
de chanes de narration.

[3]
Le titre de Calife tait donn au leader religieux et civil
musulman, considr comme le successeur du prophte Mohammed.

 

Related Posts

  • No Related Posts