W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

NOUVEL ARTICLE: Les érudites de l’islam (partie 2 de 2)

 

Fatima Mohammed al-Fihri (dcde en 880 de
notre re)

Au dbut du 9e sicle, la famille de Fatima migra de
Kairouan, en Tunisie, Fs, au Maroc. Ctait une famille de gens instruits et
Fatima et sa sur Mariam apprirent les sciences islamiques de la jurisprudence
et des hadiths. Son pre, Mohammed al-Fihri, travailla dur pour devenir un
marchand prospre et quand Fatima et Mariam hritrent de la fortune de leur
pre, elles lutilisrent pour faire construire des mosques et des centres
denseignement. Fatima est surtout connue comme la fondatrice de la premire
institution dducation suprieure dlivrant des diplmes. Luniversit
quelle fonda est toujours frquente, de nos jours. Elle porte le nom
dUniversit Al Quaraouiyine et est situe Fs, au Maroc. Le btiment
dorigine tait une mosque, qui fut transforme, petit petit, en lieu
dducation. Selon lUNESCO, il sagit de la plus ancienne institution dlivrant
des diplmes; elle est donc la toute premire universit connue.

LUniversit Al Quaraouiyine a produit
de nombreux penseurs musulmans connus, incluant Abdoul-Abbas, le juriste
Mohammed al-Fasi et Leo Africanus, le fameux auteur et globe-trotter. Dautres
noms clbres associs cette universit incluent le juriste malikite Ibn
al-Arabi (mort en 1148 de notre re), lhistorien Ibn Khaldoun (mort en 1406 de
notre re) et lastronome al-Betrougi (de son nom latin Alpetragius), mort en
1204 de notre re.

Les non-musulmans taient eux aussi les
bienvenus Al Quaraouiyine. Parmi eux, Gerbert dAurillac, qui devint, plus
tard, le Pape Sylvestre II. Il initia les Europens de lpoque mdivale aux
chiffres arabes et au concept du zro. Un autre tudiant connu de cette universit
fut le mdecin et philosophe juif Mose Mamonide.

Fatima
al-Samarqandi (dcde au 12e sicle de
notre re)

Fatima naquit Samarcande.
lpoque, ctait un important centre denseignement islamique et Fatima tait
considre comme une experte en loi islamique et en calligraphie. Elle tait
la fille dun grand juriste et rudit, Mohammed ibn Ahmad al-Samarqandi, qui a
rdig le fameux ouvrage  Tuhfat al-Fuqaha , qui est un classique
en jurisprudence hanafite. Fatima apprit de son pre et mmorisa ses
ouvrages. Elle se familiarisa avec la jurisprudence, le Coran et les hadiths
et prononait des jugements islamiques (fatwas).

Elle pousa un des tudiants de son
pre, un autre minent rudit nomm Ala al-Din al-Kassani (mort en 1191 de
notre re). Peu de temps aprs le mariage, le couple voyagea travers le
monde islamique pour finalement sinstaller Alep, o il se fit connatre. Un
des tudiants de Kassani rapporte :  Parfois, des tudiants posaient
al-Kassani des questions difficiles. Il les quittait et retournait chez
lui. Puis, de retour, il rpondait leurs questions de manire dtaille. Cela
se produisait rgulirement. Nous finmes par comprendre que limam al-Kassani
retournait chez lui pour consulter son pouse, Fatima, sur les questions que
nous lui avions poses, puis revenait nous voir avec les rponses quelle lui avait
donnes. 

Zaynab bint Ahmad (dcde en 1339 de notre
re)

Zaynab fut une grande rudite musulmane
du 14e sicle. Elle adhrait lcole de jurisprudence hanbalie et
habitait Damas. Elle possdait des certifications dans plusieurs domaines,
mais elle excellait surtout dans ltude des hadiths. Elle enseignait les
livres de Boukhari, Mouslim, Malik et at-Tirmidhi. Le globe-trotter Ibn
Battuta (mort en 1369 de notre re) fut lun de ses tudiants. Le nom de
Zaynab apparat dans des douzaines de chanes de narration dIbn Hajar
al-Asqalani (mort en 1448 de notre re).

Fatima bint Ibrahim ibn Jowhar (14e
sicle de notre re)

Fatima vcut au 14e sicle
de notre re. Elle enseignait toute la collection de hadiths de Boukhari et
elle tait si connue, dans le milieu, que lorsquelle se rendait la Mecque
pour le plerinage, des rudits de partout dans le monde demandaient tre
admis ses sances denseignement. Imam Dhahabi et Imam Soubqi firent partie
de ses tudiants. Fatima tait souvent appele enseigner la mosque du
Prophte, Mdine. Lorsquelle eut atteint la vieillesse, on raconte quelle
sappuyait sur la tombe du Prophte lorsquelle enseignait. la fin de ses
cours, elle rdigeait et signait un permis accordant la permission de
transmettre ses narrations.

Aisha bint Abdoul Hadi (14e
sicle de notre re)

Aisha naquit Damas au dbut du 14e
sicle et y enseignait la grande mosque. Le Sultan la nomma Matre des
hadiths et elle enseignait les recueils dImam Boukhari. Ibn Hajar al-Asqalani,
considr comme un grand spcialiste des hadiths, se rendit Damas et tudia
plus de cent livres avec elle. Les chanes de narration dAisha sont
considre comme les plus fiables de sa gnration celle du prophte Mohammed
(que la paix et les bndictions de Dieu soient sur lui). Entre elle et limam
Boukhari, il y a huit transmetteurs, et entre limam Boukhari et le Prophte,
il y en a trois, quatre ou cinq transmetteurs. Ctait la chane de narration
la plus courte de lpoque.

Fatima bint Hamad al-Foudayliyya (dcde en
1831 de notre re)

Fatima tait galement connue sous le
nom de al-Sheikha al-Foudayliyya. Ctait une juriste et une spcialiste
reconnue des hadiths. Ne an Arabie, elle tudia la calligraphie et les sciences
islamiques, dans lesquelles elle excellait, tout en dmontrant un intrt
marqu pour les hadiths, quelle tudia avec diffrents professeurs. Plus
tard, elle les enseigna et dlivra des diplmes ses tudiants. Lorsquelle
sinstalla La Mecque, elle fonda une bibliothque publique. Ses cours
taient suivis par de nombreux rudits bien connus, dont Omar al-Hanafi et
Mohammed Salih. Ses tudiants louaient sa pit, sa vertu et sa superbe
calligraphie.

Nana Asmau (dcde en 1864 de notre
re)

Nana tait la fille du sheikh Osman dan
Fodio (mort en 1817 de notre re), un juriste, rformateur et fondateur de la
nation musulmane ouest africaine Sokoto (aujourdhui le Nigeria). Sa notorit
ntait pas uniquement lie celle de son pre. Nana tait une grande
potesse, une historienne, une enseignante et une rudite en matire de
religion. Elle joua un rle majeur dans les dveloppements politique, culturel
et intellectuel de lAfrique de lOuest durant plus de 50 ans aprs la mort de
son pre. Une juriste malikite, elle se vouait entirement lducation des
femmes musulmanes. Elle tablit le premier grand systme dcoles et
dinstitutions publiques travers la nation Sokoto.

Nana parlait parfaitement quatre
langues : larabe, le peul, lhaoussa et le touareg. Ctait une
crivaine prolifique, qui publia plus de 70 ouvrages sur des sujets tels que la
thologie, la loi et le rle des femmes en islam. Sa campagne globale pour
duquer les femmes fit delle lune des femmes les plus influentes de lAfrique
de lOuest au 19e sicle.

 

Bibliographie

Bewley, Aisha Abdurrahman. Muslim
Women: A Biographical Dictionary
(Femmes musulmanes : un dictionnaire
bibliographique). Londres: Ta-Ha Publishers, 2004.

“15 Important Muslim Women in
History.” (15 femmes musulmanes influentes de lhistoire) Ballandalus. Mars 8,
2014. https://ballandalus.wordpress.com/2014/03/08/15-important-muslim-women-in-history/.

Nadwi, Dr Mohammad Akram. Al-Muhaddithat:
The Women Scholars in Islam
(Al-Mouhaddithat : femmes rudites en
islam). Oxford: Interface Publications, 2007. [Ce livre est une adaptation de
la prface au dictionnaire multi-volume biographique du dr Nadwi sur les femmes
musulmanes ayant tudi et enseign les hadiths.]

 

Related Posts

  • No Related Posts