W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

NOUVEL ARTICLE: Les signes de Dieu (partie 1/2)

 

Dieu ne
souhaite quune chose : guider lhumanit. Et, pour ce faire, Il a envoy
des livres et des rvlations. Par exemple, Il a envoy la
 Souhaf  Abraham, la Torah Mose, les Psaumes David et
lvangile Jsus, le fils de Marie. Enfin, Il a envoy le Coran Mohammed
(que la paix et les bndictions de Dieu soient sur eux tous). Le prophte
Mohammed (que la paix et les bndictions de Dieu soient sur lui) est le
dernier prophte envoy par Dieu. Son message est destin lhumanit tout
entire, jusqu la fin des temps. Le prophte Mohammed a dit :  Chaque
prophte fut envoy sa nation exclusivement, mais moi, jai t envoy
lhumanit tout entire.
 [1]

Le Coran est la parole de Dieu et aucun
autre livre, en ce monde, na autant dimportance.  Ce (Coran) est une preuve
claire venant de votre Seigneur, un guide et une misricorde pour ceux qui
croient. 
(Coran
7:203)
. Le Coran affirme que lhumanit recevra
des signes menant Lui. En fait, le mot  signe  est si important,
dans le Coran, quil est mentionn plus de 150 fois et, chaque fois, il fait
rfrence aux signes de Dieu. Dieu a fait en sorte que les tres humains
possdent un intellect leur permettant de rflchir, danalyser, de conclure et
dagir en conformit avec Ses signes. En plus de son intellect, chaque tre
humain nat avec une inclination naturelle croire en Dieu et Le concevoir
comme une divinit unique.

Voici certains types de signes
mentionns dans le Coran :

1)   La
conscience humaine

Dieu nous dit quIl nous montre des
signes clairs lintrieur de nous-mmes et quIl viendra dans notre
conscience et dans notre cur :

 Nous leur montrerons Nos signes dans
lunivers et en eux-mmes, jusqu ce quil leur devienne vident que [ce
Coran] est la vrit.  (Coran 41:53)

  vous qui croyez! Rpondez lappel
de Dieu et du messager (Mohammed) lorsquils vous appellent ce qui vous donne
la (vraie) vie. Et sachez que Dieu sinterpose entre lhomme et son cur et
que cest vers Lui que vous serez rassembls.  (Coran
8:24)

Comment Dieu sinterpose-t-Il entre
lhomme et son cur? Par exemple, si une personne est sur le point de
commettre un acte regrettable, elle prouvera un sentiment de culpabilit au
fond delle-mme. Un tel sentiment constitue un avertissement leffet que
commettre cet acte encourra la colre de Dieu.

2)   Certains vnements

Un chat noir qui
passe devant nous ou une pie atterrissant dans notre jardin ne veulent
absolument rien dire; les chats et les pies sont de simples cratures qui
napportent ni la chance ni le malheur. La superstition nest autre quun
sentiment trompeur qui ne repose sur aucune ralit. Mais certains vnements
veulent bel et bien dire quelque chose, comme ceux mentionns dans le Coran
aprs que Can, fils dAdam, et tu son frre Abel.  Mais lme de lautre
lincita tuer son frre; alors il le tua et fut ds lors du nombre des
perdants. Puis Dieu lui envoya un corbeau qui se mit gratter la terre pour
lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frre. Il dit :
 Malheur moi! Suis-je mme incapable dtre comme ce corbeau et
densevelir le cadavre de mon frre?  Et il fut ds lors du nombre de
ceux qui sont rongs par les regrets. 
(Coran 5:31) Can
comprit que lapparition du corbeau grattant la terre, alors que son frre mort
gisait ses pieds, ntait pas une concidence.

De mme, quand Pharaon ignora lappel
de Mose croire en Dieu et refusa de librer les Isralites, Dieu envoya
Pharaon et son peuple des signes (au nombre de 9). Parmi ces signes, les
sauterelles qui dtruisirent toutes les rcoltes, les poux, les grenouilles par
milliers et des gens qui saignaient constamment du nez. Mais, plutt que de
comprendre quil sagissait l de signes de Dieu pour lamener croire et
librer les Isralites, Pharaon devint superstitieux et prtendit que ces
choses taient luvre de Mose, quil traita de magicien.  Alors Nous leur avons
envoy linondation, les sauterelles, les poux, les grenouilles et le sang
toute une succession de signes explicites. Mais ctaient des criminels
empreints darrogance. 
(Coran 7: 133)

3)   Des civilisations et des peuples totalement anantis

lpoque du prophte Mohammed,
ctait un fait connu que Dieu avait dtruit des civilisations (aprs quelles
eurent rejet leurs prophtes) par lintermdiaire de phnomnes naturels.
Parmi ces civilisations, nous retrouvons les Aad, les Thamoud et le peuple de
Lot.  Nous avons assurment dtruit nombre de cits autour de vous. Nous
avions, [auparavant], multipli Nos rvlations leurs habitants afin quils
reviennent vers Nous. 
(Coran 46:27).

Les ruines de telles civilisations
taient toujours visibles, lpoque du prophte Mohammed, prserves par Dieu
comme des signes pour ceux qui les trouvaient. Aprs la destruction de
Pharaon, lpoque du prophte Mose, Dieu dcida que des civilisations
entires (qui avaient rejet le prophte quIl leur avait envoy) ne seraient
pas dtruites ici-bas, mais quelles seraient juges dans lau-del. Mais nul
nest besoin de chercher bien loin pour trouver des signes de chtiments terrestres;
la destruction de Pompi en est un bon exemple, cette ville ayant t connue
pour ses murs plus que lgres et sa pratique ouverte de la sodomie.  Nous saismes chacun deux
pour ses pchs. Il y en eut sur qui Nous envoymes un ouragan, tandis que
dautres furent saisis par un grondement sinistre. Puis il y en eut que Nous
fmes engloutir par la terre, et dautres que Nous noymes. Mais ce nest pas
Dieu qui leur fit du tort; ils se firent plutt du tort eux-mmes. 
(Coran 29:40)

Le musulman doit savoir reconnatre que
les tremblements de terre, les ruptions volcaniques, les ouragans, les scheresses
et autres dsastres naturels ne sont certainement pas des concidences.
Cependant, les chtiments de Dieu qui sabattent sur des peuples qui refusent
de croire et/ou qui vivent ouvertement dans le pch et qui refusent de sen
repentir sont aussi des signes clairs visant encourager les gens croire en
Lui et rpondre Son appel.  Quant ceux qui ne croient
pas, les dsastres ne cesseront de les frapper cause de ce quils font, ou
alors ils sabattront tout prs de leurs demeures (en attendant que) la menace
de Dieu soit mise excution. Et Dieu ne manque jamais Sa promesse. 
(Coran 13:31) On peut supposer que si toute
lhumanit avait cru en Dieu et Ses prophtes, peut-tre ny aurait-il jamais
eu de dsastres naturels et que la Terre aurait reu plus de bndictions sous
formes de pluie bienfaisante, de fruits, de lgumes et de rcoltes diverses.  
Si les habitants des cits
avaient cru, Nous leur aurions certainement accord des bndictions du ciel et
de la terre. 
(Coran 7:96)


Note de bas de page:

[1]
Sahih Al-Boukhari

 

Related Posts

  • No Related Posts