W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

NOUVEL ARTICLE: L’histoire d’Ammar Ibn Yasir

 

Ammar ibn Yasir fut lun des
premiers embrasser lislam. Lui et ses parents souffrirent beaucoup aux
mains des gens de Qouraysh, la tribu lite de La Mecque. Ammar
faisait partie du petit groupe qui avait migr en Abyssinie et qui migra plus
tard Mdine, o il fit partie de ceux qui btirent la premire mosque. Il
prit part toutes les batailles que mena la nouvelle nation musulmane et il
est galement connu pour avoir rapport plusieurs hadiths.[1]. On se rappelle surtout de lui pour avoir rapport le hadith
sur les ablutions sches.

Les historiens croient quAmmar ibn
Yasir serait n La Mecque vers lan 570 de notre re. Il avait environ le
mme ge que le prophte Mohammed (que la paix et les bndictions de Dieu
soient sur lui) et les deux taient amis proches. Certains historiens
rapportent quAmmar aurait jou un rle dans le premier mariage de Mohammed en
prsentant Khadija ce dernier. Alors quand Mohammed commena inviter sa
famille et ses amis lislam, Ammar et ses parents furent parmi les premiers
rpondre son appel. Le pre dAmmar, Yasir, aurait rv que son pouse et
son fils lappelaient dune valle, au loin, et queux et lui taient spars
par du feu. Ils embrassrent lislam ensemble. Au dbut, ils assistaient aux
leons secrtes dans la maison dal-Arqam, mais quand leur foi saffermit et
que leur conversion devint connue de tous, ils subirent maints abus et
humiliations de la part des ennemis de cette nouvelle religion.

La plupart des hommes riches et puissants
de La Mecque rejetrent lappel du Prophte, tandis que la plupart de leurs
esclaves et des pauvres, en gnral, y rpondirent. Quand les esclaves, les
pauvres et les opprims commencrent remettre en question leur faon dtre
traits et revendiquer leurs droits en tant qutres humains, llite de La
Mecque les tortura systmatiquement. Un homme du nom dAbou Jahl tait connu
comme lun des pires tortionnaires; il forait des esclaves marcher sur des
charbons ardents, il les ligotait sous le soleil brlant ou encore empilait de
grosses pierres sur leur poitrine. Ammar et sa famille taient torturs si
souvent que le Prophte leur enjoignait la patience et leur rappelait quils
taient destins au Paradis.

La mre dAmmar se prnommait Soumayya;
elle fut la premire martyre de lislam. Ctait une fidle enthousiaste de la
nouvelle communaut musulmane. Toute la souffrance quelle endura ne diminua en
rien sa foi. Un jour, dans un accs de rage, Abou Jahl planta une lance dans
sa poitrine; elle mourut quasi instantanment. Par la suite, Abou Jahl et ses acolytes
torturrent et turent le pre et le frre dAmmar. Ammar tait effondr. Le
chagrin et la peur eurent raison de lui et il fit ce que ses parents et son
frre avaient refus de faire jusqu en mourir : il maudit lislam et le
prophte Mohammed. Cest alors quAbou Jahl le relcha. Il se rendit en
courant voir le prophte Mohammed, qui le rconforta et lui rappela que Dieu
est trs pardonneur. Ce verset du Coran fut rvl en rponse au dsespoir
dAmmar :

 Quiconque renie Dieu aprs avoir cru
en Lui lexception de celui qui y est contraint alors que sa foi demeure
ferme, dans son cur ceux qui ouvrent dlibrment leur cur lincroyance,
sur eux [sabat] la colre de Dieu, et ils recevront un terrible
chtiment.  (Coran 16: 106)

Plusieurs des nouveaux
musulmans qui commenaient peine apprendre leur nouvelle religion ne
comprirent pas les actions du prophte Mohammed. Ils critiqurent Ammar et le
traitrent de mcrant, mais le Prophte leur dit quils avaient tort. Il leur dit :  Non, il nest pas mcrant; il est rempli de
foi, de la tte aux pieds. 
[2]

Mais Dieu ne permit pas que ces perscutions
se poursuivent. Le Prophte envoya un petit groupe de musulmans, incluant
Ammar et dautres qui avaient t torturs, en Abyssinie, o ils cherchrent
refuge auprs dun bon roi chrtien. Aprs un temps, Ammar retourna La
Mecque et fit partie du groupe ayant dcid de migrer Mdine.

Aprs la
migration Mdine, Ammar fit partie dun groupe qui travailla trs fort la
construction de la premire mosque. Le Prophte remarqua qualors que
les autres hommes transportaient une brique la fois, Ammar en transportait
deux. Il dit :  Ils recevront une rcompense, tandis que toi,
Ammar, tu en recevras deux. [3] Ammar sefforait constamment de samliorer et travaillait
avec ardeur au service de lislam. Il prit part toutes les batailles,
incluant la bataille de Badr, au cours de laquelle Abou Jahl fut tu. Lorsque cela se produisit, le Prophte se tourna vers Ammar et lui
dit :  Le meurtrier de ta mre est mort .
Par
ailleurs, Ammar fit partie de ceux qui taient prsents lors du sermon dadieu
du Prophte.

Ammar a rapport de nombreux hadiths.
On se rappelle surtout de lui pour avoir rapport le hadith sur les ablutions
sches. Un homme vint voir Omar ibn al-Khattab et dit :  Je suis en
tat dimpuret et je nai pas deau [pour faire mes ablutions] . Ammar
ibn Yasir dit Omar :  Te souviens-tu lorsque toi et moi nous
retrouvmes en tat dimpuret lors dun voyage? Tu avais refus de prier,
mais je mtais roul au sol et javais pri. Plus tard, je le mentionnai au
Prophte, qui me dit :  Il aurait t suffisant de faire comme
a . Puis, il tapa lgrement la terre avec ses mains, souffla lexcs
de poussire et passa ses mains sur son visage et sur le dessus de ses mains
[comme sil se lavait les mains]. [4]

Non seulement cette narration nous
apporte-t-elle une information claire sur la faon de faire des ablutions
sches, mais elle dmontre galement la proximit entre Ammar, le prophte
Mohammed et le cercle restreint des compagnons proches de ce dernier. Il se
sentait assez laise avec Omar pour lui rappeler ce souvenir. Dailleurs,
durant le rgne de ce dernier en tant que calife, Ammar fut nomm gouverneur
dIrak. Ammar tait plus quun jeune homme ayant cherch rconfort auprs du
Prophte aprs le meurtre des membres de sa famille.

Jeune, Ammar avait t traumatis et
craintif, mais il devint un homme fort dont lamour pour lislam ne vacilla
jamais. Il mourut lors de la bataille de Siffin, lge vnrable de
quatre-vingt-dix ans. Le prophte Mohammed avait dailleurs prdit la nature
de sa mort, lorsquil avait dit :  Hlas! Un groupe de rebelles,
trs loign du droit chemin, tuera Ammar. Ammar les aura appels au Paradis,
tandis quils lauront appel lEnfer. Celui qui le tuera, de mme que ceux
qui le dpouilleront de ses armes et de ses habits, iront tout droit en
Enfer. [5]

 


Note de bas de page:

[1]
Hadith: les paroles et enseignements attribus au prophte
Mohammed.

[2] Ibn Majah.

[3] Sahih Boukhari.

[4] Sahih Boukhari.

[5] Sahih Boukhari, At-Tirmidhi et Imam Ahmad, entre autres, et
transmis par lintermdiaire de 25 compagnons du Prophte Mohammed.

 

Related Posts

  • No Related Posts