W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

Peut-on faire une invocation pour la guérison d’un ami chrétien malade?

 

Louanges
à Allah

Le
dogme régissant l’alliance
et le désaveux est l’un
des plus solide fondements de la foi et l’une
de ses plus inébranlables
attaches.Puisque
la foi croit et décroit,
il en est de même
de l’assimilation
de cet important fondement par les gens car elle peut augmenter ou diminuer.La
destruction de ce fondement dans le coeur du fidèle
et l’abandon de ce
qu’il doit entraîner
en fait d’actes est une
annihilation  totale de la foi bâtie
sur l’amour pour les
alliés d’Allah
Très-haut et l’inimitié envers
Ses ennemis.Ce
fondement s’atteste
dans plusieurs versets du livre d’Allah
et dans des hadiths relevant de la Sunna du Prophète
(Bénédiction
et salut soient sur lui).En fait partie la parole du Très-haut:« Tu n’en
trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui
prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son
Messager, fussent-ils leurs pères,
leurs fils, leurs frères
ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs
et Il les a aidés
de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les
ruisseaux, où ils
demeureront éternellement. Allah les agrée
et ils L’agréent.
Ceux-là sont
le parti d’Allah.
Le parti d’Allah
est celui de ceux qui réussissent.  » (Coran,59:22)
et Sa parole « Ô les
croyants! Ne prenez pas pour alliés
les mécréants
au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah
une preuve évidente
contre vous?» (Coran,4:144)
et Sa parole « Ô les
croyants! Ne prenez pas pour alliés
les Juifs et les Chrétiens;
ils sont alliés
les uns des autres. Et celui d’entre vous qui
les prend pour alliés,
devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les
gens injustes.

 »(Coran,5:51) et Sa
parole « Ô les croyants, ne prenez pas de
confidents en dehors de vous-mêmes: ils ne failliront pas à vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en
difficulté. La haine certes s’est manifestée dans leurs bouches, mais ce que leurs poitrines cachent
est encore plus énorme. Voilà que Nous vous
exposons les signes. Si vous pouviez raisonner!  » (Coran,3:118)

En
fait partie encore ce hadith rapporté par
Aicha (P.A.a)
selon lequel: « Le
Messager d’Allah (Bénédiction
et salut soient sur lui )
partit pour se rendre à Badre… Arrivé à Harratoul
Wabra, il fut rejoint par un homme réputé pour
son audace et son efficacité.Les
compagnons du Messager d’Allah
(Bénédiction
et salut soient sur lui) se réjouirent de sa présence.Une
fois proche du Messager (Bénédiction
et salut soient sur lui) il dit:

-« Je
suis venu t’accompagner
pour partager ton sort. »

-« Crois-tu
en Allah
et à Son
Messager? »

-« Non. »

-« Va-t-en. Je n’ai
pas besoin du soutien d’un
polythéiste? » (Rapporté par
Mouslim,1817).

Pire,
les compagnons (P.A.a)
accusèrent Malick
ibn Dakhshan d’hypocrisie
à cause
de sa fréquentation des
hypocrites et de ses multiples rencontres avec eux d’après
des hadith sûrs
cités dans les
Deux Sahih
sous le n° 415, pour al-Bokhari, et 
sous le n° 33
pour Mouslim.

Les
versets et hadith susmentionnés
et bien d’autres
indiquent qu’il
est interdit de s’allier
avec les mécréants,
de les aimer et de pactiser avec eux.L’alliance établie
avec eux revêt
plusieurs formes notamment: approuver leur mécréance
ou  entretenir des relations privilégiées
avec eux ou habiter avec eux ou  en
prendre des amis intimes ou leur témoigner
de l’affection ou
leur donner la priorité
par
rapport aux croyants ou sympathiser avec eux 
ou appliquer leurs lois, etc.Voir
la question n°

2179.

Ce
qui précède
vous permet de savoir qu’il
est très dangereux d’aimer
un mécréant
car cette amitié est
incompatible avec un grand chapitre de la foi en l’unicité d’Allah
(Tawhiid),
à savoir
faire preuve de loyauté envers
les croyants et désavouer
les polythéistes.

Votre
affirmation selon laquelle l’infidèle
en question fait partie des chrétiens
loués par Allah
dans Son livre trouve sa  réponse
dans le fait que ceux qu’Allah
a loué dans
Son livre représentent
une catégorie déterminée
ayant des qualités
précises. Allah a
expliqué lesdites
qualités tout d suite
après le verset
dans lequel Il les a loués
car le Très-haut dit:  « Tu
trouveras certainement que les Juifs et les associateurs
sont les ennemis les plus acharnés
des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer
les croyants sont ceux qui disent: «Nous
sommes chrétiens». C’est
qu’il
y a parmi eux des prêtres
et
des moines, et qu’ils
ne s’enflent pas d’orgueil.Et
quand ils entendent ce qui a été descendu
sur le Messager [Muḥammad], tu vois
leurs yeux déborder
de larmes, parce qu’ils
ont reconnu la vérité.
Ils disent: «Ô notre
Seigneur! Nous croyons: inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent
(de la véracité du
Coran).

 Pourquoi ne croirions-nous pas en Allah et à ce qui nous est
parvenu de la vérité. Pourquoi ne convoitions-nous pas que notre Seigneur nous
fasse entrer en la compagnie des gens vertueux?»

Allah donc les récompense pour ce qu’ils disent par des Jardins sous lesquels coulent les
ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Telle
est la récompense des
bienfaisants. » (Coran,5:82 -85) avant d’ajouter « Et quant à ceux qui ne croient
pas et qui traitent de mensonges Nos versets, ce sont
les gens de la Fournaise. » (Coran,5:86) La finies versets indique qu’il s’agit de chrétiens qui ont fini par croire à Muhammad (Bénédiction et salut soient sur lui) parce qu’influencés par l’écoute du Coran et
par son appel.

L’érudit,
Abdourrahman
as-Saadi, dit dans son explication de ce verset: « Le
Très-haut
explique laquelle des deux communautés
est la plus proche des musulmans et la plus loyale envers eux, et laquelle
reste la plus éloignée
d’eux: tu
trouveras que les Juifs et les polythéistes
restent les plus farouches ennemis des gens…Ces
deux commandités
sont en général
les plus grands ennemis de l’islam
et des musulmans, ceux qui déploient
le plus d’efforts pour
leur porter préjudice
à cause
de la haine qu’ils
leur vouent mais aussi en raison de  leur agressivité ,
de leur jalousie, de leur entêtement
et de leur infidélité. «Tu
trouveras que ceux  qui sont les plus
enclins à nourrir
de l’affection pour
les croyants sont ceux qui disent: nous sommes chrétiens. » Allah
donne à cette
réalité plusieurs
causes notamment la présence
de prêtres et de
moines en leur sein, autrement dit des lettrés,
dévots, ascètes
voués au culte et
retirés dans les monastères.La
possession du savoir doublé de
l’ascèse
et de la dévotion
concourt à l’adoucissement  et l’affinement
du coeur.Ce
qui le débarrasse de la
torpeur et de la dureté.Aussi,
les concernés
n’éprouvent pas
la véhémence
et la dureté constatées
chez les polythéistes.Fait
partie encore de leurs qualité l’absence
de l’orgueil qui
dicte le rejet de la vérité.
Ce qui les rend susceptibles de nourrir de l’affection
pour les musulmans. En effet, l’humble
est plus ouvert au bien que l’orgueilleux.

Une
autre de leurs qualités
est que quand ils entendent la révélation
faite au Messager d’Allah
(Bénédiction
et salut soient sur
lui) cela laisse un impact sur leur coeur et ils se
soumettent à ce
dont ils ont acquis la certitude, d’où leur
croyance confirmée
quand ils ont dit: « Notre
Maître, nous
avons cru.Inscris-nous
parmi les Témoins.Ceux-ci
sont les membres de la communauté de
Muhammad (Bénédiction
et salut soient sur lui); ils attestent l’unicité absolue
d’Allah et l’authenticité des
messages apportés
par Ses Messagers comme ils témoignent
que les communautés
antérieures ont
cru ou démenti (les Messagers).

Ces
versets s’appliquent aux
chrétiens qui ont
cru à Muhammad
(Bénédiction
et salut soient sur lui) comme le Négus
et d’autres
croyants  car il y’a toujours eu parmi
eux (les chrétiens)
des gens qui choisissent l’islam
pour avoir découvert
la fausseté de
ce qu’ils avaient cru.Ceux-là sont
plus proches à l’islam
que les Juifs et les polythéistes. » Tafsir de
Saadi, 1/511).

S’agissant
des invocations à faire
au profit des mécréants,
elles comportent des catégories:

La
première consiste à demander qu’Allah
les guide vers l’islam
entre autres objectifs.Ceci
est permis.Il
est confirmé qu’Ibn
Omar (P.A.a)
a rapporté que
le Messager d’Allah
(Bénédiction
et salut soient sur lui) a dit: « Seigneur
! Renforce l’islam
grâce à celui
de ces deux hommes que Tu aimes le plus :Abou Djahl
ou Omar ibn al- Khattab
(Rapporté par
at-Tirmidhi,3681 et jugé authentique
par al-Albani.Voilà une
invocation visa à ce
que l’un des deux
soit guidé.

La
deuxième consiste à solliciter
le pardon(divin)  pour le mécréant.
Ce qui est unanimement interdit .Sous ce rapport, an-Nawawi écrit:
« Faire la prière
mortuaire au profit d’un
infidèle et
solliciter le pardon (divin) pour lui sont textuellement interdits selon le
Coran et le consensus. » (al-Madjmou,5/120).Le même
auteur écrit
dans Touhfatoul Mouhtadj: « Il
est interdit de faire une invocation qui profite dans l’au-delà pour
un infidèle et une
personne dont on doute de l’apparence
à l’islam,
fût elle
un père ou une mère. » (3/141)

La
troisième revient à demander
pour l’infidèle
la guérison d’une
maladie et la protection contre une autre.Ceci est permis
parce que porteur d’intérêts
comme l’espoir de le
voir converti à l’islam,
de l’y raffermir, etc.La
permission s’atteste
dans le hadith du compagnon qui avait prononcé une
invocation dans le but d’exorciser
un chef de tribu piqué par
un scorpion . C’est
déjà expliqué dans
le cadre de la réponse
donnée à la

question n°6714.Prier
pour obtenir une guérison
est une sorte d’exorcisme.

Mieux,
il vous est permis de vous rendre à son
chevet.La
maladie adoucit le coeur
du malade, l’affaiblit
et le dispose à admettre
la vérité.Quand
un domestique juif affecté au
service du Prophète
(Bénédiction
et salut soient sur lui) tomba malade, il se rendit chez lui et s’installa
près de sa tête
et lui dit: « Convertis toi à l’islam.» Le
malade regarda   son père
qui se tenait debout à ses
côtés.
Ce dernier lui dit: « Obéis
à Abou
Qassim. » Celui-ci
quitta les lieux en disant: « Louange
à Allah
qui l’a sauvé de
l’enfer.»  (Rapporté par
al-Bokhari,1356).Ibn Hadjar
dit du hadith qu’il
implique la permission d’utiliser
les services d’un
polythéiste et de lui
rendre visite en cas de maladie.Ce
qui relève du bon
entretien des relations humaines.»

 

Related Posts

  • No Related Posts