W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

Quelle sagesse explique-t-elle qu’Allah interroge les anges sur les affaires de Ses serviteurs qu’Il connait mieux qu’eux?

 

Louanges à Allah

Al-Bokhari (6408) et Mouslim (2689), auteur de la
présente version, ont rapporté d’après Abou Hourayrah (P.A.a) que le Messager
d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah le Très-haut et le Béni dispose d’anges qui circulent librement et visent les séances de rappel d’Allah (dhikr).Chaque fois qu’ils en découvrent une, ils s’assoient avec le
groupe et déploient leurs ailles autour de lui au
point de remplir l’horizon entre la terre et le ciel.Quand le groupe se disperse , les anges regagnent le
ciel. Et puis Allah Le Puissant et Majestueux les interroge sur des choses qu’Il sait mieux qu’eux:

-« D’où venez-vous? »

-«Nous venons de quitter un groupe de Tes serviteurs qui Te
glorifient, Te magnifient, proclament Ton unicité, Te louent et T’adressent des
demandes.. »

-« Qu’est-ce qu’ils demandent? »

-« L’accès à Ton paradis. »

-« Ont-ils vu mon paradis? »

-« Eh bien , non, ô Maître! »

-« Que feraient-ils s’ils voyaient mon paradis? »

-« Ils sollicitent encore Ta protection! »

-« De quoi cherchent -ils à être protégés? »

-« De Ton enfer, ô Maître! »

-« Ont ils vu mon enfer? »

-« Non. »

-« Que feraient-ils s’ils le voyaient? »

-« Ils veulent en plus obtenir Ton pardon. »

-« Je leur accorde mon pardon, accède à leur demande, les protège de ce qu’ils craignent…

-« Maître! On trouve en
leur sein Untel, un pécheur irréductible, qui découvrit le groupe en
passant et s’assit avec eux. »

-« Je lui pardonne; les membres du groupe étant des gens dont le compagnon ne saurait devenir
malheureux. »

Une autre version d’al-Bokhari se présente en ces termes:

-« M’ont-ils vu? »

-« Au nom d’Allah, ils ne T’ont pas vu. »

-« Que feraient-ils s’ils me voyaient? »

-« Ils T’adoreraient avec plus d’ardeur et Te glorifieraient davantage et Te sanctifieraient
plus fort. »

Mouslim (1348) a rapporté d’après Aicha que le
Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas un jour où Allah affranchit plus de gens de l’enfer qu’Il ne le fait le jour
d’Arafah.C’est un jour au cours duquel Il se
rapproche (des fidèles présents sur place) et montre aux anges Sa fierté (des foules) et leur dit:

-« Que veulent ces gens là?»

Une autre version précise: «Voilà un groupe de Mes serviteurs venus de
tout chemin encaissé, couverts de poussière, mus par leur espoir jouir de Ma miséricorde et leur crainte de subir  Mon châtiment alors qu’ils ne M’ont pas vu.Que feraient-ils s’ils Me voyaient? » (Rapporté par Abdourrazzaq
(8830) et jugé bon par al-Albani dans Sahih
al-Djamee
(1360)

Permis les aspects de la sagesse (divine) qui expliqueraient les questions
qu’Allah Très-haut pose à Ses anges sur les conditions de vie de Ses fidèles serviteurs et tout ce qui a été rapporté dans ce sens dans les hadith- Allah le
sait mieux- ce qui suit:

-Le Transcendant veut montrer à Ses serviteurs Sa grâce dont ils profitent et qui s’exprime à travers la miséricorde, le pardon qu’Il leur accorde, la satisfaction par Lui de leurs
besoins, la récompense dont Il couronne leurs bonnes oeuvres et leur désir sincère de jouir de la grâce de leur Maître.Ce qui
permet à la créature de reconnaitre
Allah le Très-haut grâce à Ses noms , à Ses attributs et  à Ses bienfaits envers les pieux.

Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder
Sa miséricorde) écrit dans son explication
du précédent 
hadith abordant le mérite du stationnement
à Arafah:   « Le Transcendant  et Très-haut dit:  « Que veulent ces gens-là? » C’est-à-dire qu’est-ce qui les a amenés à cet endroit.Il
s’exprime ainsi pour leur accorder Sa grâce impliquant la miséricorde, le pardon et la satisfaction de leurs demandes. » Extrait de Madjmou fatawa wa rassail
al-Outhaymine
(26/23).

-Il veut montrer le mérite de ces gens
pieux et obéissants qui espèrent en Lui et Le craignent alors qu’Ils ne L’ont pas vu.

-Le Très-haut veut montrer à Ses anges la raison de la fierté que leur présence Lui inspire et l’honneur qu’ils en tirent car Il
les font reconnaitre que ces fidèles serviteurs sont
arrivés complètement couverts de
poussière mais remplis d’espoir . Ceci devient
plus clair quand Il dit: « Que feraient-ils s’ils me voyaient? »…Les anges reconnaissent que les fidèles obéissent loyalement mus
par leur foi dans le mystère, contrairement à Iblis qui, lui, s’y était refusé par orgueil.

Le style qui consiste à poser des questions et à susciter des réponses pour entraîner la reconnaissance d’un fait est employé aussi avec le mécréant.Mas
son usage avec le croyant vise à l’honorer et à montrer le bienfait et la grâce divine dont il jouit.Quant on l’emploie avec le mécréant, on entend l’humilier sévèrement et lui démontrer la preuve de
son erreur.C’est le cas dans le
hadith d’Abou Hourayrah
sur l’examen des comptes du mécréant au jour de la Résurrection:

-« …A la rencontre du serviteur, Il lui dit:
dis donc, ne t’ai Je pas honoré, élevé ton rang, donné une épouse, soumis chevaux
et chameaux et laissé oeuvrer et en profiter? »

-« Si. »

-« Croyais-tu que tu allais Me rencontrer ? »

-« Non. »

-« Alors, Je vais t’oublier comme tu M’avais oublié. » (Rapporté par Mouslim,2968)

-Le style rappelle la réponse des anges
exprimée en ces termes:  « …Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?» (Coran,2:30)

Al-Hafez ibn Hadjar (Puisse Allah lui accorder Sa
miséricorde) a dit: « On apprend que l’auteur d’une question peut en savoir plus que celui auquel elle
est adressée.On s’exprime ainsi pour manifester le soin dont l’interlocuteur  est
entouré, pour attirer l’attention sur l’importance de  son
rang et révéler la hauteur de son
grade.On dit que la question qu’Allah a posé aux anges à propos des fidèles livrés au rappel d’Allah est une référence à leurs propos:  « …Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand
nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?» (Coran,2:30)

C’est comme si on leur disait: regardez ce qu’ils sont en train de faire en fait de glorification et de
sanctification (d’Allah) en dépit des plaisirs et des obsessions sataniques auxquels
ils sont confrontés et (regardez ) comment ils y ont résisté au pont de vous (anges) rivaliser dans
la glorification et la sanctification.

On dit qu’on peut déduire de ce hadith que le rappel (dhikr)
effectué par les humains est supérieur à celui pratiqué par les anges parce que le premier se fait en dépit de préoccupations, d’obstacles et en-dehors du monde du mystère, faits qui les différencient complètement des anges. » Extrait de Fateh
al-Bari
(11/213) Voir Oumdatoul Qari dal-Ayni (28/32); Dalail al-Falihin (7/247).

Allah le sait mieux.

 

Related Posts

  • No Related Posts