W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

Travailler pour une société dont le domaine d’activité est en principe licite mais qui n’en mène pas moins des opérations illicites

 

Louanges à Allah

Premièrement, s’agissant des
compagnies qui mènent des activités qui sont en principe licites comme celles que vous avez
citées (les compagnies du pétrole et du gaz) mais qui, en plus, mènent d’autres activités illicites comme la pratique de l’usure entre autres…Il n’y a aucun inconvénient pour un
musulman de travailler dans lesdites compagnies à condition qu’il ne s’implique pas directement dans l’activité interdite et qu’il inscrive son travail dans les secteurs licites sans rapport
avec la gestion de l’activité prohibée.Voir pour davantage d’informations la réponse n°175492.

Deuxièmement, l’emploi de cartes de credit qui oblige le client à payer des intérêts en cas de retard d’approvisionnement 
est interdit.Car il relève de l’usure frappée d’une interdiction
aggravée de la part d’Allah Très-haut.Néanmoins , les règles de la loi religieuses veulent qu’il n’y ait aucun inconvénient à ce qu’un musulman exerce 
une activité prohibée quand il se trouve
dans l’obligation de le faire en l’absence d’un autre choix.Allah le Très-haut dit à propos de l’impiété qui reste le plus grave interdit: « Quiconque a renié Allah après avoir cru… – sauf celui qui y a été contraint alors que son cœur demeure plein de
la sérénité de la foi» (Coran,16:106)

Si la compagnie oblige ses agents  à utiliser une carte de crédit, il n’ y a aucun inconvénient à ce qu’ils le fassent à condition être sûr de pouvoir
rembourser avant l’expiration du délai au-delà duquel il aura à payer des intérêts.On l’a déjà évoqué dans une réponse donnée par Cheikh Muhammad ibn Outhaymine
(Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde ) allant dans
le sens de l’autorisation de cette carte en cas de
besoin pour celui qui croit fortement pouvoir rembourser à temps.Voir la réponse n°3402.Il en est de même pour l’agent obligé à souscrire une assurance commerciale.Il peut le
faire en cas nécessité à condition de n’en profiter que dans la limité des tranches payées.

Cependant, ce qui parait à travers la pratique de ces compagnies en matière d’assurance à souscrire par ses agents est que le contrat implique la société et la compagnie d’assurance et que l’agent n’y est pas partie
prenante car il n’est qu’un bénéficiaire.S’il
en est ainsi, il n’y a aucun inconvénient  à ce que l’agent profite pleinement de l’assurance puisque c’est la société qui est engagée soit pour en faire
un don à ses agents, soit pour retenir une part du salaire de l’agent.Celui-ci n’est donc pas
responsable du contrat puisqu’il n’est pas partie prenante.

Troisièmement, il n’y a aucun inconvénient à ce que vous mettiez en place une société de fret.L’assurance  que vous serez obligé à souscrire est une des formes de  contrainte qui permet au musulman d’accepter une telle condition, comme nous l’avons dit.Cependant, vous ne pouvez  profiter des
services de la compagnie d’assurance  , dans ce cas, que dans la limite des
tranches que vous aurez payées selon ce qui a déjà été expliqué dans la réponse n°117290.

Quatrièmement, des spécialistes des opérations financières  islamiques ont établi des listes de compagnies qui se conforment à la Charia dans leurs transactions. Parmi eux figure  Dr Muhammad al-Oussaymi.
Vous pouvez trouver une  liste en arabe à ce lien

http://goo.gl/ZzqSGe    

 Allah le sait mieux.

 

Related Posts

  • No Related Posts