W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

Y a-t- il des critères ou conditions d’utilisation de la graine noire?

 

Louanges à Allah

Premièrement, al-Bokhari (5688)-
auteur de la présente version- et Mouslim (2215) ont
rapporté d’après Abou Hourayra (P.A.a)
qu’il a entendu le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui)
dire:« La graine noire guérit toute maladie à l’exception de la mort.» Selon
Ibn Shihab, le terme saam
signifie la mort. L’expression guérit toute maladie est interprétée de
deux manières par les ulémas. Certains disent qu’il faut lui donner une portée
générale. Dans ce cas, elle s’applique à toutes les maladies. Pour d’autres,
l’apparente généralité subit une restriction car il s’agit  de certaines maladies.

Al-Hafez
ibn Hadjar (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde)
dit:« On dit que l’expression guérit toute maladie veut dire: maladie
guérissable. Car la graine noire est efficace contre les maladies froides et
non contre les maladies chaudes. Il est toutefois vrai qu’elle peut
accidentellement apporter aux maladies chaudes des éléments humides et froides
qui en accélèrent la guérison.

Al-Khattabi
dit: l’expression guérit toute maladie relève du général qui a une
portée restreinte car il n’est pas dans la nature d’une plante quelconque de
réunir toutes les vertus (thérapeutiques) la rendant apte à soigner toutes les
maladies. On entend dire qu’elle est une remède pour
toute maladie liée à l’humidité.

Abou Bakre ibn al-Arabi a dit: «Pour les médecins, c’est plutôt le miel
qui devrait être jugé plus apte que la graine noire à soigner toute maladie.
Pourtant il y a des malades qui voient leur situation s’empirer quand ils
prennent du miel. Si en disant que le miel comporte un remède pour les gens, on
entend parler de ce qui arrive le plus souvent, on pourrait a fortiori en dire
de même pour la graine noire.»

Ibn al-Qayyim (Puisse Allah lui
accorder Sa miséricorde) dit:« L’expression guérit toute maladie est
comme la parole du Très-haut: «Il détruit tout avec l’ordre de son Maître.»
(Coran, 46:25). C’est-à- dire tout ce qui est
destructible.» Extrait de Zad al-Maad (4/297).

Cheikh Abou Muhammad ibn Abi Djamra a dit:« Les gens ont abordé ce hadith et en ont
restreint la portée à la lumière des affirmations des médecins et gens
d’expérience. L’auteur d’un tel avis est dans l’erreur. Car si nous pouvons
nous fier aux médecins dont le savoir est le plus souvent tiré de l’expérience-
qui, elle-même, ne procure qu’une forte croyance- croire celui qui ne parle pas
par passion est plus acceptable que l’adhésion à leur propos.» Extrait d’al-Fateh (10/145).

Al-Karmani
dit: «Il est probable que la généralité de l’expression soit voulue et que la
graine noire soit apte à guérir toute maladie à condition d’y ajouter d’autres
composantes, ce qui ne représente aucun inconvénient. Bien plus, il faut que la
généralité soit voulue car la possibilité de formuler une exception n’est
concevable que si on admet la portée générale de l’expression. Or, le Véridique
a donné à l’expression une portée générale puisqu’il l’ a
assortie d’une exception, ce qu’il faut retenir.» Voir Umdatoul
Qaari
(31/301).

La volonté de donner une porté générale
à l’expression est manifeste puisqu’elle s’atteste dans la mention à
l’exception de la mort
. Si on n’avait pas voulu donner une portée générale
à l’expression, il ne serait pas permis d’utiliser une telle exception.
L’exception du cas de la mort indique que tout le reste  est soignable à l’aide de la graine noire.
Mais cela dépend de l’absence d’obstacles et du respect de conditions.

Cheikh al-Islam (Puisse Allah
lui accorder Sa miséricorde) dit:« Les causes à elles seules ne produisent pas
leurs effets. la descente de la pluie et la semence
des graines ne suffisent pas pour voir germer des plantes. Car il faut en plus
un vent fécondant avec la permission d’Allah. Il faut encore empêcher l’absence
de cela. Aussi faut il remplir les conditions et écarter les obstacles, choses
qui dépendent du jugement et décret divins. Il en est de même de l’enfant. Il
ne nait pas du seul fait d’introduire du sperme dans
le vagin car nombreux sont ceux qui ont éjaculé sans voir naître un enfant. Il
faut donc qu’à cela s’ajoute la volonté créatrice d’Allah qui entraîne la
conception du fœtus, son développement dans l’utérus et tout ce qui entoure le
processus en termes de conditions (à respecter) et de handicaps (à éviter).»
Extrait de Madjmou al-fatawa
(8/70).

Cheikh Ibn Baz (Puisse Allah
lui accorder Sa miséricorde) a dit:« Beaucoup de gens ne profitent pas des
causes que sont  l’exorcisme à l’aide du
Coran et d’autres en raison du non respect des conditions et de la présence
d’obstacles. Si chaque malade pouvait être guéri grâce à l’exorcisation ou aux médicaments , personne ne meurt plus. Mais c’est Allah, le
Transcendant, qui détermine la guérison. Quand il la veut, Il en facilite les
causes. Quand il ne la veut pas, les causes n’opèrent pas.» Extrait de Madjmou Fatawa Ibn Baz (8/61).

Al-Hafez
ibn Hadjar (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde)
a mentionné que la manière de se soigner à l’aide de la graine noire diffère
selon les maladies. Puis il dit: «La signification de l’aptitude de la graine à
soigner toute maladie est qu’on ne l’applique pas toute seule à toute maladie.
Parfois on la prend purement parfois on y ajoute d’autres ingrédients. Parfois
on la transforme en poudre parfois on la laisse intacte. On peut la manger ou
boire ou aspirer  ou s’en frotter ou
l’utiliser autrement.» Extrait d’al-Fateh (10/144).

La diversification de sa mode d’emploi est à décider  par les experts et gens d’expérience et de
connaissance en la matière ou à la lumière des recherches médicales modernes
fondées sur l’expérimentation ou en fonction des vertus de la graine noire et de
son impact sur les maladies.

Al-Bokhari
(5687) a rapporté que Khalid ibn Saad a dit:« Nous voyageâmes
en compagnie de Gahlib ibn Abhour.
Puis il tomba malade en court de route et le resta jusqu’à notre arrivée à
Médine. Ibn Abi Atique se
rendit à son chevet et nous dit: allez chercher de ces petites graines noires.
Prenez en cinq ou sept et transformez les en poudre puis mélangez la poudre
avec de l’huile puis introduisez-en des goutes dans
son nez tantôt d’un côté tantôt de l’autre. En effet, Aicha m’a raconté qu’elle
avait entendu le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) dire:« Certes,
cette graine noire est un remède pour toute maladie à l’exception du saam

-«Qu’est ce que ce saam

-«C’est la mort.»

Cela étant, rien n’empêche qu’on conditionne l’usage de
la graine noire d’une manière déterminée suivant les différentes maladies. Il
faut en plus que l’efficacité de la méthode utilisée soit confirmée par
l’expérience ou par les recherches 
scientifiques.

Quant au fait de faire de la récitation de la sourate de
la Sincérité trois fois ou de la prononciation d’une invocation particulière
lors de sa prise une condition, il ne repose sur aucun fondement.

Deuxièmement, s’agissant des propos de l’auteur de la
question selon lesquels il souhaite mourir à tout moment en raison de sa
souffrance, c’est tout -à-faite contraire à l’ordre
donné par Allah et par Son Messager (Bénédiction et salut soient sur lui)
d’endurer les épreuves et de se satisfaire du jugement (divin).

Allah Très-haut éprouve Ses fidèles serviteurs pour
expier leurs mauvais actes et élever leurs grades. At-Tirmidhi
(2398) a rapporté  et vérifié que Saad
ibn Abi Waqqas (P.A.a) a dit:

-«O Messager d’Allah! Quels sont les hommes qui subissent
les plus dures épreuves?»

-«Les prophètes puis les meilleurs après eux suivis des
meilleurs. On éprouve un homme en fonction de sa foi. Plus celle-ci est solide,
plus l’épreuve sera dure. Si elle est faible ,
l’épreuve sera proportionnée. Les épreuves ne cessent d’être infligées à
l’individu au point de le laisser marcher sur terre débarrassé de toute faute.»
(Jugé authentique par al-Albani dans Sahih at-Tirmidhi.

Al-Bokhari
(6351) et Mouslim (2680) ont rapporté d’après Anas (P.A.a) que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient
sur lui) a dit:« Que personne ne souhaite mourir à cause d’un mal qui l’a atteint.
S’il ne peut pas ne pas le faire, qu’il dise: «Seigneur, fais moi vivre aussi
long temps que la vie me fera du bien, et fais moi mourir quand la mort sera
meilleure pour moi.»

An-Nawawi
(Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit :«On
y trouve une claire désapprobation de souhaiter mourir à cause d’un mal dû à
une maladie ou à la pauvreté ou à une épreuve infligée par un ennemi ou à d’autres
difficultés de la vie. On y trouve encore que si le souffrant craint et ne peut
plus supporter sa maladie ou autre épreuve, il doit dire: «Seigneur, fais moi
vivre aussi long temps que la vie me fera du bien …» Il vaut mieux rester
patient et se soumettre au jugement (divin).»

Votre devoir est d’endurer ce qu’Allah a prescrit pour
vous. Attendez -vous à une belle issue, au pardon des
péchés et à une énorme récompense, si vous restez patient.« les endurants
auront leur pleine récompense sans compter.» (Coran,39:10).
La longévité est préférable pour le croyant car elle lui permet d’accomplir
plus de bonnes œuvres.

Mouslim (2682) a
rapporté d’après Abou Hourayra (P.A.a)
que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit:« Qu’aucun
d’ente vous ne souhaite mourir ni ne demande à ce qu’on la lui anticipe car
quand l’un d’entre vous meurt, son œuvre cesse alors qu’en vivant il pourra
faire plus de bien.» Pour plus d’information, voir la réponse donnée à la question n°
71236. Nous demandons à Allah
Très-haut de vous apporter la guérison, le bien-être total et le pardon ici-bas
et dans l’au-delà.

Allah le sait mieux.

 

Related Posts

  • No Related Posts