W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

L’explication du hadith: «Celui qui cherche à éviter la sollicitation en sera protégé par Allah. Celui qui se contente de ce qu’il a sera rendu riche par Allah»

 

Louanges à Allah

Le hadith en question est authentique et son authenticité
est confirmée par al-Bokhari et Mouslim. Al-Bokhari
(1469) et Mouslim (1053) ont rapporté d’après Saïd
al-Khoudri (P.A.a): «Des gens issus des Ansari sollicitèrent le Messager
d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) et il leur donna. Puis ils le
sollicitèrent de nouveau et il leur donna. Puis ils le sollicitèrent  et il leur donna tout ce qui lui
restait avant de dire: je ne possède aucun bien qui me soit (trop cher) pour
vous être offert. Celui qui cherche à éviter la sollicitation en sera protégé
par Allah. Celui qui se contente de ce qu’il a sera rendu riche par Allah.
Celui qui s’efforce à rester patient y sera aidé par Allah. Il n’a été fait à
personne un don meilleur et plus abondant que la patience».

L’imam Ahmad (11091) l’a rapporté par une  autre voie en ces termes:« Celui qui
s’efforce à rester patient y sera aidé par Allah. Celui qui se contente de ce
qu’il a sera rendu riche par Allah. Celui qui cherche à éviter la sollicitation
en sera protégé par Allah. Je ne vous trouve pas une subsistance plus abondante
que la patience». Sa chaîne de transmission est belle.

L’expression «Celui qui cherche à éviter la
sollicitation…» signifie selon al-Qourtoubi, s’abstenir
de solliciter (les autres).« sera protégé par Allah»
signifie qu’Allah récompensera  son
abstinence en lui évitant l’humiliation et  en satisfaisant son besoin. Selon Ibn at-Tine,
l’expression « sera protégé par Allah» signifie: soit
Allah lui apportera des biens qui le détourneront  de la sollicitation, soit Il lui inspirera de
se contenter du peu qu’il a .» Al-Fateh
(11/304-305).

Dans Mirqaat al-Mafaatiih (4/1311), al-Qaari dit: «Celui qui évite la sollicitation..» C’est-à-dire celui
qui s’efforce d’éviter la sollicitation.» At-Tiibi:« ou celui qui demande
à Allah Très-haut de le protéger ( de la sollicitation) « Allah le protègera»
C’est-à-dire qu’Il l’aidera à rester intègre dans le sens de l’abandon des
interdits. En d’autres termes: celui qui se satisfait
du peu de nourriture qu’il possède et évite de se livrer à la quête sera
confirmé dans son autosatisfaction qui devient un trésor inépuisable.»

Cheikh Ibn Outhaymine écrit:« Celui qui s’efforce d’éviter ce qu’Allah lui a
interdit en matière de commerce charnel avec les femmes, sera protégé par Allah
le Puissant et Majestueux. Celui qui se livre à sa passion et ne se soucie pas
de la chasteté, périra – à Allah ne plaise- parce que devenu totalement sous
l’emprise du plaisir charnel et lancé à la poursuite des femmes donc à sa
perte. Car l’œil fornique. L’oreille  fornique. La main fornique. Les pieds
forniquent. Puis le sexe fornique. Voilà la turpitude. Puisse Allah nous en
protéger.

Quand on cherche à se protéger de cet interdit, on reçoit
l’aide et la protection d’Allah qui seront étendues à sa famille.» Extrait de charh riyadh as-salihine (1/196).

L’expression: «Celui qui
cherche à éviter la sollicitation sera rendu riche par Allah» est reçue dans
une autre version en ces termes:« Celui qui se suffit (de ce qu’il a ) sera
rendu suffisant par Allah.

Pour al-Qourtoubi:« Celui qui cherche à se suffire …» signifie à se suffire
en Allah à l’exclusion de tout autre. L’expression« le rendra riche» signifie: lui donner de quoi se passer de la sollicitation
et créé la richesse dans son cœur car la vraie richesse  est celle de l’âme.» Al-Fateh (11/304).

Dans al-Mirqaat (4/1311)
al-Qaari dit: «Celui qui se
suffit à lui-même» c’est-à-dire affiche la suffisance , se passe des biens des
autres et s’abstient de les solliciter au point que l’ignorant le prenne pour
un riche, sera rendu moralement riche par Allah.»

Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse
Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit:« Cela veut
dire que celui qui se contente de ce qu’il y a auprès d’Allah de sorte à se
passer  des biens des autres, sera
enrichi par Allah le Puissant et Majestueux. Quant à celui qui sollicite les
gens et leur montre son besoin d’eux, son cœur baignera toujours  dans la pauvreté. Puisse Allah nous en
protéger. Il ne sera jamais riche, la vraie richesse étant celle du cœur. Celui
qui se passe des biens des autres sera enrichi par Allah sans l’entremise des
gens et il sera rendu fier et très éloigné de la sollicitation.» Extrait de charh riyadh as-salihiine (1/195).

Hakiim ibn Hizam a déclaré avoir  entendu le Messager d’Allah
(Bénédiction et salut soient sur lui dire:« La main supérieure l’emporte sur la
main inférieure. Que l’on commence (la charité) par celui qu’on a en charge. La
meilleure aumône est celle dont on n’a pas besoin. Celui qui cherche à éviter
la sollicitation sera protégé par Allah.»

-« et de toi, ô Messager d’Allah?» (on
doit éviter de te solliciter)

-« et de moi.»

-«Ma main ne sera jamais sous celle d’un Arabe.»(Rapporté
par l’imam Ahmad,15578) grâce à une chaîne
authentique.

As-Sindi (Puisse Allah lui
accorder Sa miséricorde) a dit:« Les propos: je lui ai
dit: et de toi? signifient: il ne convient pas de
recourir à la sollicitation même si on devait  s’adresser à toi…» Extrait de Hachiyatoul Mousnad
(24/344).

Les propos: «Celui qui s’efforce
de patienter y sera aidé par Allah.» Selon al-Qourtoubi: «Celui qui
s’efforce de patienter» signifie s’entraîner à l’abandon de la sollicitation et
rester endurant jusqu’au moment de la réception de sa subsistance.«.. y sera aidé par Allah» En effet, Allah lui en donne la force
et le consolide de sorte qu’il s’y habitue et en supporte la rigueur puisqu’il
bénéficie du soutien d’Allah qui lui permet d’obtenir gain de cause.» Al-Fateh (11/304).

Ibn al-Djawzi (Puisse Allah lui
accorder Sa miséricorde) a dit:« Se maîtriser  implique qu’on évite de dévoiler sa situation
aux gens et qu’on fasse semblant d’être riche. Celui qui se conduit de la sorte
traite avec Allah discrètement et avec sincérité. Celle-ci lui procure un gain
proportionnel. La patience n’a été considéré comme le meilleur don que parce
qu’il s’agit de se retenir de ce qu’on aime et de s’imposer ce qu’on réprouve
dans l’immédiat et ce dont la commission ou l’abandon pourrait être nocif dans
le médiat?» Extrait de Fateh (11/304).

Al-Qourtoubi (Puisse Allah lui
accorder Sa miséricorde):« Les propos: celui qui
cherche à éviter la sollicitation…» c’est-à-dire à se passer des autres.«Allah l’y aidera.» C’est-à-dire qu’Il lui donnera
la vertu de pouvoir se suffire à lui-même, de sauver son honneur et de se
débarrasser de la pauvreté.» Extrait d’al-Moufhim,
9/66.

Les propos: «Il n’est accordé à
personne un don meilleur et plus abondant que la patience.»

Al-Qari a dit:«
C’est parce que la station patience est la plus haute des stations. Car elle procure
les plus nobles qualités et états. Son abondance implique qu’elle contient les
connaissances, les séances, les actes et les dessins.» Extrait de Mirqaat al-mafaatiih
(4/1311).

Ibn Battaal dit:«
Celui qui atteindra la plus haute position auprès d’Allah est celui dont la
patience consiste à éviter les interdits d’Allah; celui qui persévère dans
l’obéissance à Allah. Celui qui se conduit de la sorte devient l’un des fidèles
serviteurs et élus d’Allah. Ne voyez vous pas le
Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) dire:
«Vous ne recevrez pas un don meilleur et plus abondant que la patience.»
Extrait de Charh Sahih
al-Bokhari
(10/182).

Al-Hafedh Ibn Hadjar (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «Le hadith exhorte (les fidèles) à se passer de la
sollicitation des autres, à éviter de demander (leur aide) , à se confier à
Allah et à attendre la subsistance venue d’Allah. Le hadith indique que la  patience constitue
le meilleur don qu’on puisse recevoir car la récompense qu’elle génère est
illimitée.» Al-Fateh (11/304).

An-Nawawi (Puisse Allah lui
accorder Sa miséricorde) a dit:« Le hadith nous
exhorte à nous suffire à nous-mêmes et à nous satisfaire de ce que nous
possédons, si peu soit-il.» Extrait de charh
Mouslim
(7/126). Se référer à toutes fins utiles
à la réponse donnée à la question n° 20229.

Allah le sait mieux.

 

Related Posts

  • No Related Posts