W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Home » islam »

NOUVEL ARTICLE: L’esclavage (partie 2 de 2): L’esclavage dans la loi islamique et quelques observations historiques

 

1. Rgle de base islamique : les gens
naissent libres, lesclavage est temporaire.

Dieu dit, dans le Coran :

  hommes! Nous vous avons crs dun
mle et dune femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus,
afin que vous fassiez connaissance entre vous. Certes, le plus noble dentre
vous, auprs de Dieu, est celui qui a la meilleure conduite. (Coran 49:13)

Le prophte de lislam a dit :

 Vous tes tous issus dAdam
et Adam fut cr de poussire. [1]

Le principe selon lequel ltre humain nat
libre et que lesclavage est circonstanciel est accept par tous les rudits
musulmans. De ce principe dcoulent les faits suivants :

      
Lesclavage volontaire
(i.e. le fait de soffrir soi-mme comme esclave) est interdit.

      
Une personne libre ne peut
tre faite esclave. Le prophte Mohammed (que la paix et les bndictions de
Dieu soient sur lui) en a fait un pch il y a 1400 ans. Il a dit :
 Il y a trois types de personnes contre lesquelles je serai moi-mme un
plaignant au Jour du Jugement. Lune delles est celle qui fait dun homme ou
dune femme libre un(e) esclave, puis le ou la vend et en consomme le prix.[2]

      
Un orphelin sans parents
connus doit tre considr comme une personne libre, mme sil est souponn
que ses parents taient des esclaves.

 

2. Les esclaves, lpoque, devaient tre
traits avec respect et dignit.

Le simple mot  esclave , en
franais, revt une connotation extrmement ngative et renvoie des images de
traitements barbares et inhumains. Mais voici comment le prophte Mohammed
parlait des esclaves il y a 1400 ans :

 Vos esclaves sont vos
frres! Dieu les a placs sous vos soins. Alors que ceux qui ont certains de
leurs frres [et surs] sous leurs soins les nourrissent de la mme nourriture
quils mangent eux-mmes et les habillent des mmes habits quils sachtent
pour eux-mmes. Et quils ne leur donnent pas de tches excdant leurs
capacits, moins de partager ces tches avec eux. [3]

 Lorsquun serviteur prpare
de la nourriture pour son matre, ce dernier doit faire asseoir son serviteur
avec lui et manger avec lui. Mais sil ne le fait pas, il doit tout le moins
garder une portion de la nourriture pour lui. [4]

Le Prophte a galement interdit de
frapper les esclaves et dclar que lexpiation pour avoir frapp un esclave
tait de le librer.[5]

Par ailleurs, le musulman na pas le droit de
sadresser un esclave en usant de mots blessants. Le prophte Mohammed a
enjoint les gens de ne pas sadresser un esclave en disant, par
exemple :  H, mon esclave! , soulignant que nous sommes tous
des esclaves de Dieu, mais de leur parler en disant  jeune homme 
ou  jeune femme .[6]

Omar ibn al-Khattab, le second calife
de lislam, aimait tant le dfunt Salim, un esclave libr, quil affirma que
sil tait toujours vivant, il laurait propos comme calife. Salim avait pour
habitude de mener les musulmans en prire, ce qui est considr comme un grand
honneur en islam.

 

3. Ce nest pas lislam qui a tabli le systme
desclavage; il existait dj au sein du judasme, du christianisme, de mme
quen Inde et en Chine, bien avant lislam.

Ds ses dbuts, lislam a encourag la
libration des esclaves. Lislam ne fermait pas les yeux sur la ralit du
monde, mais ne soutenait pas activement lesclavage non plus. En fait, il le
rglementa. Comme le souligne Annemarie Schimmel, une rudite allemande :
  par consquent, lesclavage fut thoriquement condamn disparatre
avec lexpansion de lislam. [7]

La loi islamique (shariah) a
srieusement limit les moyens par lesquels le nombre desclaves pouvait tre
multipli. La seule source desclaves nouveaux tait les gens faits captifs
durant des guerres lgitimes et les enfants ns de parents esclaves. Mais les
captifs de guerre ntaient pas automatiquement faits esclaves. Le Coran
offrait dautres options quant leur sort :

      
Libration inconditionnelle
(Coran 47:4)

      
Ranon (Coran 47:4)

Aprs avoir limit les sources desclaves
supplmentaires, la loi islamique se pencha sur les esclaves dj existants.

4. Lislam a accord des droits gaux aux
hommes libres et aux esclaves en matire de religion et dans la plupart des
affaires civiles.

Les esclaves avaient les mmes
obligations religieuses que les hommes libres et recevaient les mmes
rtributions ou chtiments de la part de Dieu pour leurs actions. Le
tmoignage dun esclave devait tre accept. Un esclave avait droit la
proprit et tait soumis aux mmes rgles sur le prix du sang (montant offert
la famille dune victime). Enfin, si un esclave tentait daccder la
libert par lentremise de procdures connues sous le nom de moukataba
et tadbir, il devait tre aid en ce sens. Ce droit est inscrit dans le
Coran, par Dieu Lui-mme (Coran 24:33).

5. Lislam a fait de la libration des
esclaves un acte dadoration aim de Dieu.

Lislam a fait de la libration des
esclaves une expiation pour les pchs et pour certains actes de transgression
spcifiques. Les musulmans taient encourags librer leurs esclaves de leur
plein gr afin de se protger du Feu de lEnfer. Par ailleurs, la zakah (i.e.
la charit annuelle obligatoire laquelle est tenu chaque musulman qui en a les
moyens) pouvait, entre autres, tre utilise pour la libration des esclaves
(Coran 9:60).

6. Lislam a beaucoup contribu la
rinsertion sociale des esclaves librs.

La faon dont lislam rintgrait les
esclaves la socit tait en les accueillant au sein de tribus ou de grandes
familles. Ce systme tait connu sous le nom de wala. Le Prophte a
dit :  Librer des esclaves quivaut tablir des liens de
sang. [8]

Quelques observations historiques

1. Aboul Ala Maudoudi crit, dans
son ouvrage intitul  Le point de vue de lislam sur
lesclavage  :  Le Prophte lui-mme libra plus de 63
esclaves, tandis quAisha (son pouse) en libra 67, Abbas 70, Abdallah ibn
Omar 1000 et Abderrahman en acheta trente mille simplement pour les librer par
la suite. 

2.  Zad, lesclave libr
du Prophte, se vit rgulirement confi le commandement des troupes musulmanes
et les capitaines les plus nobles servirent sous ses ordres sans y voir aucune
objection. Osama, le fils de Zad, fut honor en se voyant confier le
leadership de lexpdition envoye par Abou Bakr contre les Grecs. Koutb
oud-din, le premier roi de Delhi et fondateur de la nation musulmane dInde,
avait t esclave. [9]

3  Les esclaves
domestiques taient souvent mieux nourris, habills et protgs que de nombreux
hommes et femmes libres. [10]

4.  Lhistoire de lislam
dmontre que les esclaves pouvaient occuper nimporte quelle fonction et
plusieurs esclaves qui taient dans larme et qui avaient, pour la plupart,
t recruts parmi les Turcs dAsie Centrale, devinrent des leaders militaires
et mme des dirigeants, comme dans lest de lIran, en Inde (la dynastie des
esclaves de Delhi) et en gypte mdivale (les Mamelouks). [11]

 

5.  lexclusivit propre
la relation esclave-matre qui caractrise les systmes desclavage ne fit
jamais partie des ralits ottomanes. Le systme de justice bas sur la
shariah (loi islamique) a rompu cette exclusivit en permettant aux esclaves de
se plaindre de mauvais traitements aux autorits, ce qui pouvait mener leur
affranchissement forc. Mme si les cours de justice taient rticentes
intervenir dans les relations esclave-matre, un systme darbitrage tait
toujours disponible en tout temps, dtenant le pouvoir dintervenir si
ncessaire. [12]

6.  Quant aux esclaves dArabie, ils partageaient les mmes
vtements, la mme nourriture et les mmes maisons que leurs matres et
plusieurs dentre eux devinrent dirigeants de vastes rgions du pays et actifs
au sein du gouvernement. [13]

 

7. Lesclavage, en Arabie, fut
aboli en 1962 comme ce pays nexistait pas en tant qutat moderne avant 1932,
cela signifie quil lui a fallu trente ans, aprs sa cration, pour mettre un
terme lesclavage et ce, sans guerre civile. [14]

 


Note de bas de page:

[1] Abou Daoud, Mousnad, Baihaqi

[2] Sahih Al-Boukhari, Ibn Majah

[3] Sahih Al-Boukhari

[4] Sahih Mouslim

[5] Sahih Mouslim

[6] Sahih Mouslim

[7] Annemarie Schimmel, Islam An Introduction
(Albany, NY: State University of New York Press, 1992), 67

[8] Darimi

[9] Ameer Ali, The Spirit of Islam: A History of the
Evolution and Ideals of Islam with a Life of the Prophet
( ( Lesprit
de lislam: une histoire de lvolution et des idaux de lislam), dition
rvise, (Londres: Christophers, 1922), p. 264

[10] Ehud R. Toledano, Slavery and
Abolition in the Ottoman Middle East
(Esclavage et abolition dans le
Moyen-Orient ottoman) (Seattle: University of Washington Press, 1998), p. 6

[11] Annemarie Schimmel, Islam An Introduction (Albany, NY: State
University of New York Press, 1992), 67

[12] Ehud R. Toledano, Slavery and Abolition in the Ottoman Middle
East
(Seattle: University of Washington Press, 1998), p.
161-162

[13] Princess Reem Al Faisal, Slavery in US and Other Places: The
Vital Difference
(Lesclavage aux tats-Unis et dautres endroits: une
diffrence essentielle) publi par www.arabview.com

[14] Princess Reem Al Faisal, Slavery in US and Other Places: The
Vital Difference
, publi par www.arabview.com

 

Related Posts

  • No Related Posts